Navigation – Plan du site

AccueilÀ suivreComptes rendus à paraîtreGéopolitique des tsiganes

Géopolitique des tsiganes

Géopolitique des tsiganes

Des façons d'être au monde, entre circulations et ancrages
Adèle Sutre, Géopolitique des tsiganes. Des façons d'être au monde, entre circulations et ancrages, Paris, Editions Le Cavalier Bleu, 2021, 182 p., ISBN : 979-10-318-0438-5.
Notice publiée le 30 juin 2021

Présentation de l'éditeur

Qui sont les Tsiganes ? Quels points communs entre des familles manouches d’Auvergne, des Roms de Roumanie ou de Finlande, des Sinti allemands, des Gitans espagnols ou de Camargue, des Zingari italiens, des Gypsies anglais, des Roms australiens, américains ou argentins, des Tchinganés turcs ? Une telle diversité s’accompagne d’une pluralité de représentations et de pratiques de l’espace, entre circulations et ancrages.
Cette géopolitique des mondes tsiganes propose des clés de lecture pour penser des façons d’être au monde diverses, bien que généralement perçues de l’extérieur comme homogènes. Alors que les Tsiganes ont souvent été présentés comme un peuple « sans histoire », dont les manières d’être et de faire seraient immuables, Adèle Sutre s’attache à rendre compte de toute l’importance des processus historiques dans la compréhension des enjeux contemporains.

Haut de page

Auteur

Adèle Sutre

Adèle Sutre est agrégée et docteure en géographie. Ses recherches portent sur les trajectoires migratoires et les dynamiques de mobilité et d’ancrage territorial, notamment concernant les sociétés tsiganes.
Elle a également été commissaire-adjointe de l’exposition Mondes -tsiganes – La fabrique des images au Musée national de l’Histoire de l’immigration.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search