Navigation – Plan du site

AccueilLireLes livres2021Émancipation

Émancipation

Émancipation

Federico Tarragoni, Émancipation, Paris, Anamosa, coll. « Le mot est faible », 2021, 102 p., ISBN : 9782381910345.
Notice publiée le 26 août 2021

Présentation de l'éditeur

"Nous nous trouvons à un carrefour. Plus nous banaliserons les états d'urgence démocratiques, plus nous assimilerons la liberté à la consommation, plus nous trouverons confortable l'état de léthargie civique engendré par la gestion gouvernementale des risques sociaux (sanitaires, financiers, sécuritaires, climatiques...), plus l'émancipation s'effacera." F. Tarragoni.

Aujourd'hui comme avant, l'émancipation suscite chez certains la méfiance. Le réflexe est bien connu : que ce soit dans le domaine du politique, de la famille, de la sexualité ou du travail, les processus d'émancipation conduisent, depuis l'avènement des sociétés modernes, à rompre avec un ordre, avec une tradition pourvoyeuse de sécurités et de confort, et à les remplacer par un saut dans l'incertain. Mais, notre actualité se singularise sur un point : à ce discours anti-émancipation s'en conjugue désormais un autre, qui vise au contraire à s'emparer du mot pour le détourner de son sens originaire. C'est ainsi que l'émancipation est devenue l'un des maîtres-mots des programmes de réformes néolibérales, que l'on trouve derrière l'éloge des émancipés de la start-up Nation, la nécessité pour chacun de "se prendre en main", de devenir l'entrepreneur de sa vie, de se responsabiliser face à ses échecs et d'assumer les risques de ses choix. Le danger existe donc que l'émancipation devienne le maître-mot du retournement de la démocratie contre elle-même, la clef-de-voûte de la novlangue exprimant la volonté de gouverner sans le peuple.
Dans cet essai brillant, le sociologue Federico Tarragoni, après être revenu aux origines latines du mot (l'emancipatio du mineur et de l'esclave) et à ses évolutions sémantiques (émanciper/s'émanciper) au cours des XVIIIe et XIXe siècles en particulier, tente d'arracher l'émancipation à l'oubli et au dévoiement, afin que le mot demeure la quintessence de l'humanité, qu'il continue à désigner ses aspirations vers un monde meilleur.

Haut de page

Auteur

Federico Tarragoni

Federico Tarragoni, agrégé de sciences économiques et sociales, est maître de conférences HDR en sociologie et directeur du Centre de recherches interdisciplinaires sur le politique (CRIPOLIS) de l'Université de Paris. Il a publié L'Énigme révolutionnaire (Les Prairies ordinaires, 2015), Sociologies de l'individu (La Découverte, Repères, 2018) et L'Esprit démocratique du populisme. Une nouvelle analyse sociologique (La Découverte, L'horizon des possibles, 2019).
Ses travaux ont été récompensés par le Prix Schneider/Aguirre Basualdo de la Chancellerie des Universités de Paris et par le  Prix du jeune sociologue de l'Association internationale des sociologues de langue française (AISLF). Sur l'émancipation, il a écrit de nombreux articles et coordonné le dossier "S'émanciper, oui, mais de quoi ?" (avec A. Caillé et Ph. Chanial), Revue du MAUSS (n° 48, 2016).

Publications du même auteur

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search