Navegación – Mapa del sitio

InicioLeerLes comptes rendus2021Florian Gulli et Jean Quétier, Dé...

Florian Gulli et Jean Quétier, Découvrir Marx

Bouba Latyr Seck
Découvrir Marx
Florian Gulli, Jean Quétier, Découvrir Marx, Paris, Les Editions sociales, col. « Les propédeutiques », 2020, 144 p., postf. Lucien Sève, ISBN : 978-2-35367-070-3.
Inicio de página

Texto completo

1En donnant à lire des extraits de l’œuvre de Karl Marx, et en accompagnant ces extraits d’analyses de texte, Florian Gulli et Jean Quétier cherchent à combattre la méconnaissance générale qui entoure le travail de l’intellectuel allemand. Convaincus que « la pensée de Marx n’est pas condamnée à être l’apanage d’une minorité savante » (p. 8), les auteurs de cette anthologie commentée, qui s’inscrit dans un militantisme communiste revendiqué, offrent un travail d’une pédagogie louable.

  • 1 Revue politique du Parti communiste français.
  • 2 Sur les douze extraits, presque tous sont tirés de travaux différents, hormis deux d’entre eux, qui (...)

2Découvrir Marx est en fait la compilation d’une rubrique mensuelle de La Revue du Projet1 intitulée « Dans le texte ». L’ouvrage se présente ainsi : une petite introduction qui résume les enjeux de l’ouvrage et ses origines, suivie d’une courte biographie de Karl Marx, qui inscrit ses différents travaux dans le contexte de sa vie personnelle aussi bien que dans le contexte politique de la seconde moitié du XIXème siècle, puis s’enchaînent – et c’est là la majeure partie de l’ouvrage – les douze commentaires. Ceux-ci sont composés de l’extrait de Marx étudié2, accompagné tout d’abord d’un encadré d’une dizaine de lignes situant la source de l’extrait en question, puis du commentaire de Gulli et Quétier. Après le douzième commentaire, sans conclusion des auteurs, la postface de Lucien Sève vient clore l’ouvrage.

3Les extraits choisis, loin de toute prétention à l’exhaustivité, abordent tout de même plusieurs concepts fondamentaux de la pensée de Marx. Plus précisément, chaque commentaire traite d’un concept. Le premier commentaire – du début du Manifeste du parti communiste – traite du concept de classe, de la lutte des classes et de ses manifestations dans l’histoire. Le second, qui porte sur un extrait de l’Idéologie allemande, présente la conception matérialiste de l’histoire, communément appelée matérialisme historique. Les autres concepts abordés par les auteurs sont les forces productives et les rapports de production, la marchandise et ses valeurs, la survaleur, les robinsonnades de l’économie politique des Lumières, la classe en soi et la classe pour soi, ainsi que la liberté. En outre, certains extraits sont contextuels, et leur choix témoigne de la volonté des auteurs de replacer Marx dans un contexte historique et intellectuel particulier, avec lequel le philosophe interagit activement. Ils permettent notamment un retour sur la Commune de Paris, ainsi que sur l’ambivalente situation de la commune russe.

4S’appuyant régulièrement sur des exemples pour préciser et éclaircir le propos de Marx, les commentaires de Gulli et Quétier ont l’avantage de rendre sa pensée accessible sans pour autant la simplifier au point de la falsifier. Ils exposent les idées développées par Marx dans les extraits ici réunis, les développent, et les mettent en lien avec les autres concepts présentés dans leur anthologie. Les notes de bas de page n’hésitent pas à résumer rapidement le contenu de théories adjacentes à celles de Marx, de même que les théories importantes à la compréhension du penseur allemand, en disant quelques mots d’introduction sur les philosophes qui les ont énoncées. Ceci permet au lecteur débutant, n’ayant pas lu Smith, Ricardo, ou encore Rousseau, pour n’en citer que quelques-uns, de comprendre le propos de Karl Marx. Les commentaires sont courts, d’environ 4 à 5 pages en moyenne, et ne cherchent pas à critiquer les théories de Marx là où elles pourraient et devraient l’être. Ils s’efforcent plutôt « à mettre au jour les problématiques qu’il agite, à restituer les étapes de son raisonnement » (p.11). Les auteurs n’offrent pas de bibliographie générale à la fin de l’ouvrage, mais préfèrent, à la fin de chaque commentaire, proposer d’une part d’« autres textes de Marx et d’Engels » en lien avec les sujets ou concepts abordés dans l’extrait commenté, et d’autre part une petite bibliographie « pour aller plus loin », composée de travaux sur Marx en lien avec l’extrait commenté. Les choix de ces petites bibliographies « pour aller plus loin » sont expliqués en quelques lignes qui résument ce qu’on trouve dans les ouvrages recommandés.

5On pourrait reprocher aux commentaires de Gulli et Quétier de ne pas être assez critiques de Marx et des thèses qu’il avance, mais ce serait ne pas comprendre l’objectif que se fixe l’ouvrage. Les auteurs sont d’ailleurs contre une lecture dogmatique de Marx. Leur choix méthodique de ne pas disputer les arguments de Marx s’inscrit dans l’optique de faire de ce dernier un auteur avec les textes duquel le grand public interagit. Pour ce faire, il faut résumer, expliquer, rendre intelligibles les idées d’un auteur complexe. Rajouter la complexité d’une critique dans un ouvrage d’introduction serait exagéré.

6La postface de Lucien Sève vient affirmer l’effort pédagogique de Gulli et Quétier, le replaçant dans le contexte du militantisme communiste dans lequel ils sont engagés. La contribution de Sève tourne autour de l’idée principale que « la lutte des classes passe d’abord par la lutte des idées » (p. 133). Et, dans cette lutte idéologique des classes, l’anthologie commentée de Gulli et Quétier vient rendre accessible au public le travail de Karl Marx, afin de permettre une prise de conscience collective de certaines réalités sociales. Car, sans la diffusion de la philosophie de Marx, celle-ci ne peut pas devenir une « force matérielle ». Mais pour convertir idées en force matérielle, nous dit Lucien Sève, il faut une pédagogie. La pédagogie adoptée par les auteurs de cette anthologie, comme nous l’avons vu, consiste donc à donner à lire Marx plutôt qu’à donner une lecture de Marx – la seconde méthode ayant mené à une méconnaissance générale de l’auteur plus fortement influencée par des préjugés d’origine historique que par une réelle lecture de l’auteur lui-même.

  • 3 Cf. Gulli Florian et Quétier Jean, Découvrir Gramsci, Paris, Éditions sociales, 2020 (recensé par P (...)

7L’ouvrage de Gulli et Quétier atteint en ce sens les objectifs qu’il se fixe, parmi ceux que l’on peut mesurer du moins. Il se présente bel et bien comme un outil d’introduction d’une grande clarté. Aux côtés des deux autres ouvrages qu’ils ont rédigés pour la collection « propédeutiques » des éditions sociales, les auteurs livrent un triptyque pédagogique remarquable pour aborder non seulement Marx, mais aussi Engels et Gramsci3. Seul le temps nous dira si l’émancipation collective recherchée par Gulli et Quétier, qui se traduirait par une plus large compréhension et acceptation de la pensée marxiste, sera atteinte.

Inicio de página

Notas

1 Revue politique du Parti communiste français.

2 Sur les douze extraits, presque tous sont tirés de travaux différents, hormis deux d’entre eux, qui proviennent du Capital (l’un est tiré du premier livre, l’autre est tiré du troisième livre).

3 Cf. Gulli Florian et Quétier Jean, Découvrir Gramsci, Paris, Éditions sociales, 2020 (recensé par Pietro Milli pour Lectures : https://doi.org/10.4000/lectures.47653), ainsi que Gulli Florian et Quétier Jean, Découvrir Engels, Paris, Éditions sociales, 2020 [2017] (édition originale recensée par Dimitris Fasfalis pour Lectures : https://doi.org/10.4000/lectures.24033 ; seconde édition recensée par Cédric Perrin pour Lectures : https://doi.org/10.4000/lectures.46196).

Inicio de página

Para citar este artículo

Referencia electrónica

Bouba Latyr Seck, « Florian Gulli et Jean Quétier, Découvrir Marx », Lectures [En línea], Reseñas, Publicado el 21 septiembre 2021, consultado el 07 diciembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/lectures/51249 ; DOI : https://doi.org/10.4000/lectures.51249

Inicio de página

Redactor

Bouba Latyr Seck

Étudiant en philosophie et en histoire générale à l’université de Genève.

Inicio de página

Derechos de autor

© Lectures - Toute reproduction interdite sans autorisation explicite de la rédaction / Any replication is submitted to the authorization of the editors

Inicio de página
Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search