Navigation – Plan du site

AccueilLireLes comptes rendus2022Daniel Coste et Roger-François Ga...

Daniel Coste et Roger-François Gauthier (dir.), « L’oral dans l’éducation », Revue internationale d’éducation, n° 86, 2021

Olivier Mouginot
L'oral dans l'éducation
Daniel Coste, Roger-François Gauthier (dir.), « L'oral dans l'éducation », Revue internationale d'éducation, n° 86, avril 2021, 181 p., Sèvres, France éducation international, ISBN : 978-2-85420-629-6.
Haut de page

Texte intégral

  • 1 Traduction du vocable anglais oracy, forgé dans les années 1960, le terme d’oratie est présent dans (...)

1Le numéro 86 de la Revue internationale d’éducation (édité par France éducation international à Sèvres) propose un remarquable dossier d’environ cent-vingt pages consacré à « l’oral dans l’éducation ». Coordonné et présenté par Daniel Coste et Roger-François Gauthier, il rassemble neuf contributions d’enseignants, enseignants-chercheurs ou experts en éducation issus de différentes disciplines et venant d’horizons géographiques divers (Angleterre, Argentine, Côte d’Ivoire, France, Inde, Italie, Japon, Suisse, Tunisie). Ce « parcours dans quelques contextes nationaux et dans diverses formes de rapport à l’oral » (p. 66) vise à interroger un large panel de cultures éducatives sous l’angle de l’« oratie »1, concept proposé par les coordinateurs du dossier pour remédier à la dispersion terminologique en la matière – d’ailleurs perceptible dans l’ouvrage lui-même : « oral », « oralité », « pratiques orales », « écouter et parler », « compréhension/expression orale », etc..

2À la lecture des articles, on prend rapidement toute la mesure du phénomène que le dossier entreprend de documenter : « l’oral est devenu un objet de plein droit pour la réflexion en éducation » tout en restant encore, au moins partiellement, un « objet paradoxal », c’est-à-dire à la fois « omniprésent, inaperçu et ancillaire » (p. 59). Les contributions attestent surtout d’un mouvement à la fois général et « irrépressible » (p. 57) en faveur du « développement de l’attention portée à l’oral » à l’école. Au double plan des représentations et des pratiques, on assisterait à l’heure actuelle au passage d’un objet mal défini et mal perçu à un véritable objet d’apprentissage, cela à l’échelle mondiale.

  • 2 Delhay Cyril (2019) Baccalauréat 2021. Faire du grand oral un levier d’égalité des chances : recomm (...)

3Intitulée « Dis-moi quel oral, et je te dirai quelle école » et s’ouvrant sur une citation du rapport Delhay (2019)2, l’introduction du dossier met au jour une nouvelle considération de l’oralité en contexte scolaire, qui s’appuierait notamment sur l’entrelacement de plusieurs problématiques : une « véritable programmation » (p. 62) de l’oral comme objet d’apprentissage ; la « montée de l’écouter » (p. 62) dans une sorte de rééquilibrage avec le parler ; une plus grande prise en compte des spécificités du discours oral et des variétés linguistiques ; une diversification des modalités d’enseignement de l’oral en lien avec des dimensions dialogiques ou interactionnelles et la prise en compte d’un « oral pour bien ou mieux apprendre » (p. 64), incluant aussi des formes d’oralité réflexive, au profit de l’ensemble des apprentissages scolaires et sociaux. D’autres problématiques s’invitent au fil des pages, construisant peu à peu une réflexion circulaire qui a pour originalité de reposer en partie sur des dynamiques ascendantes (des terrains vers les institutions) : hétérogénéité des formes de communication orale ; pluralité des normes sociales et discursives à retenir en fonction des situations sociolinguistiques, des cultures langagières et des modes de socialisation ; orientation pragmatique des contenus curriculaires ; activités de classe et styles pédagogiques des enseignants ; dimensions corporelle, vocale, affective et identitaire des oralités scolaires ; défis d’évaluation des capacités à l’oral ; formation des enseignants ; etc. Repartant de l’idée que « l’enseignement fut partout d’abord oral, en référence à de grandes œuvres orales, et avec des activités orales » (p. 58), les contributions permettent de mieux comprendre comment cet intérêt renouvelé à l’égard des apprentissages oraux s’est progressivement imposé en tant que préoccupation éducative d’importance au cours des dernières décennies. Quels que soient les contextes mentionnés, un consensus semble s’imposer et se diffuser, que la formule suivante résume avec force : « l’oral, ça s’apprend et ça mérite un enseignement » (p. 66).

4À l’instar de son lectorat potentiel, cet intéressant dossier est multiple dans la mesure où il constitue un véritable « nuancier » (p. 58), à la fois global et contrasté, de l’oral à l’école, ou plutôt des rapports entre oralité et école. Pour ce faire, la diversité des finalités associées à l’oral est abordée de manière ambitieuse, quasi exhaustive, tout comme les questionnements relatifs aux prescriptions institutionnelles et aux pratiques d’enseignement-apprentissage, qui expriment une attention forte au besoin d’articulation entre approches traditionnelles (« matrices enracinées », p. 81) et considérations plus actuelles. Évitant le piège de constituer seulement un catalogue de spécificités ou de contextualisations, ce dossier met en perspective les réflexions de chaque contributeur au moyen d’un montage de textes répondant les uns aux autres : la « minoration de l’oral comme objet d’enseignement » (p. 58) apparait au fil des pages comme une problématique mondiale tout comme le vaste mouvement de « reconquête » de l’oralité (p. 58) qui peut être observé dans les systèmes éducatifs évoqués. Si le lecteur découvre avec intérêt des aspects d’oralité relatifs à des systèmes moins connus que d’autres (par exemple, au Japon, en Inde ou en Argentine), il réalise dans le même temps que partout l’oral est de plus en plus « reconnu comme un enjeu éducatif majeur » (p. 66).

5Ce dossier atteint assurément son but en illustrant de manière efficace comment l’oral est à la fois un objet qui n’est pas « stabilisé » (p. 57) et un levier d’innovation. À ce titre, il constitue un chantier aussi complexe que passionnant pour les professionnels et les sciences de l’éducation. De minutieuses descriptions et analyses relatives aux instructions officielles et aux pratiques de terrain constituent des apports concrets à cette réflexion transversale d’envergure. Par rapport au projet de documenter cette « plus grande ouverture de l’école à l’oral » (p. 59), on pourra sans doute regretter une certaine centration sur les formes scolaires de l’oral : les arts du langage et de la parole, notamment dans le contexte français, sont peu évoqués. En termes d’enjeux, on aurait souhaité en savoir davantage sur la nature de la « demande sociale » (p. 59) – associée notamment à la tertiarisation du monde du travail – dans le but de mieux comprendre en quoi l’oral serait spécifiquement une compétence du XXIe siècle. Pour que l’oral à l’école, qui renvoie à une pluralité de conduites sociolangagières et discursives, ne relève plus seulement des enseignements et enseignants de langue(s) et devienne réellement « l’affaire de tous et de toutes les matières » (p. 66), il resterait également à s’interroger sur la nature des obstacles internes empêchant une prise en charge plus globale des questions d’oralité. Comme d’autres contributeurs, Daniel Coste et Roger-François Gauthier font d’ailleurs de cet impératif de mutualisation un préalable à une imbrication plus efficace des apprentissages langagiers : « C’est à cette condition […] que l’oral, longtemps seul vecteur majeur de transmission des connaissances et des valeurs, peut retrouver sa pleine place dans leur construction participative, en interjeu avec l’écrit et d’autres modes de communication » (p. 66).

6Les apports bibliographiques fournis par chaque contributeur ainsi que les ressources additionnelles rassemblées en fin d’ouvrage s’avèrent sans aucun doute très précieux pour tout enseignant, universitaire, formateur ou étudiant recherchant des travaux récents. Provenant principalement du domaine français, ces références concernent respectivement la notion d’oralité, l’oral dans les curriculums scolaires, les didactiques de l’oral, les inégalités scolaires en matière de pratique de l’oral, les pratiques de l’oral aux niveaux primaire et secondaire, ou encore la « pédagogie dialogique » d’inspiration anglo-saxonne.

Haut de page

Notes

1 Traduction du vocable anglais oracy, forgé dans les années 1960, le terme d’oratie est présent dans le système éducatif anglais et désigne un ensemble de compétences à l’oral associées autant au parcours scolaire qu’à la vie sociale. Dans sa contribution, Will Millard parle également du « fait de bien apprendre par la parole et d’apprendre à bien parler » (p. 69).

2 Delhay Cyril (2019) Baccalauréat 2021. Faire du grand oral un levier d’égalité des chances : recommandations pour le grand oral du baccalauréat et l’enseignement de l’oral, de l’école maternelle au lycée, Paris, Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, juin 2019, en ligne : https://www.vie-publique.fr/rapport/38226-baccalaureat-2021-faire-du-grand-oral-un-levier-degalite-des-chances.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Olivier Mouginot, « Daniel Coste et Roger-François Gauthier (dir.), « L’oral dans l’éducation », Revue internationale d’éducation, n° 86, 2021 », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, mis en ligne le 06 janvier 2022, consulté le 16 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/lectures/53519 ; DOI : https://doi.org/10.4000/lectures.53519

Haut de page

Lieu

Angleterre

Argentine

Côte d'Ivoire

France

Inde

Japon

Italie

Suisse

Tunisie

Haut de page

Rédacteur

Olivier Mouginot

Maître de conférences en sciences du langage et didactique du FLE/S, Centre de recherches interdisciplinaires et transculturelles, Université de Bourgogne-Franche-Comté.

Articles du même rédacteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Lectures - Toute reproduction interdite sans autorisation explicite de la rédaction / Any replication is submitted to the authorization of the editors

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search