Navigation – Plan du site
La garçonne et l'assassin

La garçonne et l'assassin

Histoire de Louise et Paul, déserteur et travesti dans le Paris des années folles
Fabrice Virgili, Danièle Voldman, La garçonne et l'assassin. Histoire de Louise et Paul, déserteur et travesti dans le Paris des années folles, Payot, 2011, 173 p., EAN : 9782228906500.
Notice publiée le 08 mai 2011

Présentation de l'éditeur

Paris, 1911. Paul Grappe et Louise Landy s'aiment et se marient. Survient la guerre. Paul déserte, se travestit en femme et, pendant dix ans, aux yeux de tous, vit avec Louise sous l'identité de Suzanne Landgard, entraîne son épouse dans de sordides jeux sexuels, et acquiert même une petite notoriété en étant l'une des premières « femmes » à sauter en parachute. En 1925, avec l'amnistie, Suzanne redevient Paul. Les journaux s'emparent de son histoire. Le couple a un enfant. Mais le retour à la « normalité » vire au cauchemar. Paul devient violent, alcoolique. Un soir, Louise le tue. L'enfant meurt durant la détention de sa mère. Lors de son procès, très médiatisé, Louise est défendue par Maître Garçon, l'avocat de Violette Nozières, et acquittée.Sur la base d'archives étonnantes (photos, lettres, journaux intimes de Paul et de Louise, fonds Maurice Garçon), Fabrice Virgili et Danièle Voldman racontent cette très curieuse histoire criminelle qui brasse de multiples questions, dont celles des traumatismes de guerre, du travestissement, de l'homosexualité et des « troubles dans le genre », de la virilité, des violences conjugales et de la complexité des sentiments amoureux.

Haut de page