Navigation – Plan du site

L’historien français Paul Schor reçoit le Prix Willi Paul Adams du meilleur livre d’histoire américaine en langue étrangère

L’historien français Paul Schor (Université Paris Diderot) a été sélectionné par l’organisation des historiens américains (OAH) pour recevoir le prix Willi Paul Adams 2011. Ce prix est attribué tous les deux ans au meilleur livre d’histoire américaine publié dans une langue autre que l’anglais. Le samedi 19 mars, David A. Hollinger, président de l’organisation et Alice Kessler-Harris présidente désignée ont remis le prix à Houston, Texas, au cours de la 104ème assemblée générale de l’organisation.

Selon le jury, le livre de Paul Schor, Compter et classer. Histoire des recensements américains, 1790-1940 (Paris, Éditions de l’EHESS, 2009), propose une étude stimulante au carrefour des politiques des recensements et de la politique de la race aux États-Unis. Il s’appuie sur une analyse sophistiquée des théories et pratiques de recensement et démontre que les manières variées dont la race a été imaginée aux États-Unis ont tout à la fois influencé et été influencées par la besoin de compter et de classer. Un des points forts de cette étude est son attention à la longue chaine de changements disputés dans l’appréciation de la race et dans les pratiques du recensement, retraçant les changements dans la manière dont la race a pesé aux États-Unis depuis la période de l’esclavage légal, y compris sa fin disputée, jusqu’à la période de la ségrégation et de Jim Crow, au sens large, qui a mis différents groupes ethniques en tension. Il conclut en s’intéressant aux nouveaux imaginaires raciaux complexes qui informent les recensements plus récents. Une contribution clé de cette étude est son attention aux nombreuses strates de contexte, qu’elles soient locales, régionales ou nationales.

Le comité a choisi avec enthousiasme Compter et classer pour sa contribution profonde et accessible à l’histoire sociale des États-Unis, à l’histoire de la race et de l’ethnicité aux États-Unis et à l’histoire des recensements et des statistiques sociales.

A lire : La note critique qu’Alain Blum a consacrée dans Liens Socio au livre de Paul Schor

Fondée en 1907, l’Organization of American Historians est la plus importante société savante et organisation professionnelle dédiée à l’enseignement et à l’étude du passé américain. L’OAH promeut l’excellence dans la recherche, l’enseignement et la présentation de l’histoire américaine, et encourage une large discussion des questions historiques et un traitement équitable de tous les praticiens de l’histoire. Les membres aux États-Unis et à l’étranger incluent des professeurs d’université, des étudiants, des enseignants du second degré, des archivistes, des conservateurs de musées et d’autres historiens employés par des institutions publiques ou le secteur privé.