Navigation – Plan du site

AccueilÀ suivreComptes rendus à paraîtreLa Mappa mundi d'Albi

La Mappa mundi d'Albi

La Mappa mundi d'Albi

Culture géographique et représentation du monde au haut Moyen Âge
Emmanuelle Vagnon, Sandrine Victor (dir.), La Mappa mundi d'Albi. Culture géographique et représentation du monde au haut Moyen Âge, Paris, Editions de la Sorbonne, coll. « Histoire ancienne et médiévale », 2022, 282 p., ISBN : 979-10-351-0786-4.
Notice publiée le 09 mai 2022

Présentation de l'éditeur

La Mappa mundi d'Albi constitue l'un des exemplaires les plus anciens de représentation du monde en Occident. La cartographie antique n'est en effet connue que par des descriptions textuelles et des copies plus tardives. Ce document cartographique exceptionnel (inscrit en 2015 au registre Mémoire du monde de l’Unesco) ne se présente pas seul : il est conservé dans un manuscrit de parchemin, constituant un recueil de vingt-deux textes, copiés et reliés ensemble vers la fin du VIIIe siècle et conservé depuis dans le fonds de la bibliothèque du chapitre de la cathédrale d’Albi.

Bien que connus des spécialistes et souvent cités, la Mappa mundi d’Albi et le manuscrit dans lequel elle se trouve n’ont jamais fait l’objet d’une recherche approfondie. Les articles du présent volume proposent d’aborder l’étude du manuscrit dans son environnement médiéval, ouvrant des pistes pour des recherches futures et soulignant des points de méthode. Il s’agit tout d’abord d’une interrogation sur le contexte historique et intellectuel du manuscrit et les preuves avancées pour sa datation. Il est question de la persistance des modèles cartographiques antiques, des possibilités matérielles de leur transmission et de leur réception à Albi, et du lien entre la mappemonde et les textes qui l’accompagnent. La comparaison avec d’autres mappemondes et d’autres ouvrages géographiques du haut Moyen Âge permet de mieux comprendre les usages de cette image du monde dans le contexte monastique du chapitre d’Albi et plus largement, de l’essor intellectuel de l’Occident médiéval à l’aube de la Renaissance carolingienne.

Haut de page

Auteurs

Emmanuelle Vagnon (dir.)

Emmanuelle Vagnon est chargée de recherche au CNRS, dans le Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris. Elle est spécialiste de la cartographie en Europe occidentale, du Moyen Âge à l'époque moderne. Elle a co-dirigé le catalogue de l’exposition de la Bibliothèque nationale de France L’Âge d’or des cartes marines et est l’auteur de Cartographie et représentations de l’Orient méditerranéen en Occident, du milieu du XIIIe à la fin du XVe siècle (Brepols, 2013). Elle a collaboré à la Chaire de dialogue des Cultures de l’Université Paris 1 pour l’exposition Lumières de la sagesse. Écoles médiévales d’Orient et d’Occident (Institut du monde arabe, 2013).

Sandrine Victor (dir.)

Sandrine Victor, maîtresse de conférences en histoire médiévale à l'Institut national universitaire Champollion d’Albi, est spécialiste de l’histoire économique et sociale du bas Moyen Âge dans le domaine catalan. Elle est l'auteure de La construction et les métiers de la construction à Gérone au XVe siècle (Toulouse, Méridiennes, 2010) et Les fils de Canaan. L’esclavage au Moyen Âge (Paris, Vendémiaire, 2019) et a coédité Los Carniceros y sus Oficios (España-Francia, siglos XIII-XVI) (València, Universitat de València, 2020).

Publications du même auteur

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search