Navigation – Plan du site
La maison Nucingen

La maison Nucingen

Raoul Ruiz, La maison Nucingen, Blaq Out, 2011.
Notice publiée le 06 juin 2011

Présentation de l'éditeur

William, écrivain de roman policier, gagne au poker un manoir au Chili. Il s’y rend accompagné de sa femme, en convalescence, et le trouve habité par une faune hétéroclite, vieux savants et jolies femmes, ombres et vampires, soudés autour d'une figure oppressante et poétique, celle du fantôme de Léonore, disparue accidentellement…
 
Avec à son actif plus de 100 films, Raoul Ruiz maîtrise aussi bien la comédie que l’aventure et excelle dans les films d’époque où il sait recréer les atmosphères comme personne. Avec LA MAISON NUCINGEN il s’attaque au film de genre et achève avec brio un mélange de film Z, de burlesque gore et de film noir, quelque part entre George Romero et Edgar G. Ulmer, tandis que les comédiens –tous excellents– prennent un malin plaisir à marcher sur les pas de Bela Lugosi et Boris Karloff. Un conte fantastique macabre et surréaliste qui ne convient pas à tous les publics…

 

NOTE DU PRODUCTEUR
 
 LA MAISON NUCINGEN est un film très particulier dans la carrière foisonnante de Raoul RUIZ. C’est en effet le premier film qu’il tournait au Chili, en français, avec des acteurs et des techniciens français.
 

C’est aussi le premier film français tourné au Chili, si l’on excepte un film tourné en 1942 par des Français réfugiés là-bas pour cause de guerre et qui avait pour vedette le tout jeune Henri Salvador !
 
Exilé en France depuis le coup d’état du général Pinochet en 1973, Raoul RUIZ a entrepris un retour dans son pays depuis quelques années. Ce retour, il l’a pris comme une sorte de renaissance. Un retour aux légendes populaires qui ont bercé son enfance et contribué à constituer son univers si personnel.
 
C’est ainsi qu’il a réalisé un premier film en 2004, DIAS DE CAMPO (« Journées à la Campagne »), que nous avons produit, et qui reçut le titre de « Meilleur film de l’histoire du Chili ». C’est ainsi qu’il a adapté pour la télévision chilienne de nombreux contes, qui ont connu un énorme succès au Chili.
 
Avec LA MAISON NUCINGEN, Raoul RUIZ a voulu prouver que les vampires pouvaient aussi être chiliens et que ceux que l’on trouve dans les récits transylvaniens ne sont que de vulgaires copies de ceux de l’Amérique du Sud.
 
Le Chili, ce « pays du bout du monde », coincé entre la Cordillère des Andes et l’Océan Pacifique, est en effet un mélange de diverses cultures européennes. Un aboutissement pour des exilés de toutes sortes qui ne pouvaient guère aller plus loin ! C’est un peu ce que représente la maison où a été tourné le film et qui lui a donné son titre : un méli-mélo de genres et de styles différents.
 
Cette maison fut pourtant un havre de paix et de repos : pour des acteurs aux carrières trépidantes qui se retrouvaient soudain apaisés, et des techniciens qui découvraient un rythme de travail peu commun qui donnait l’impression de tourner chez soi.
 
Les lumières incroyables des débuts et fins de journée ajoutèrent à l’impression terriblement
cinématographique du lieu qui semblait soudain tout droit sorti d’un décor de film américain des années 40. C’est ce sentiment qui, je crois, ressort de ce film étrange.
 
 
FRANÇOIS MARGOLIN

Haut de page

Notes de la rédaction

CARACTÉRISTIQUES DE L’ÉDITION DVD
 
BONUS : Making Of : 3 extraits - Bande-annonce - Chapitrage
LANGUES : version originale en français en Dolby Stéréo 2.0 - SOUS-TITRES :  anglais
ZONE 2 - DVD 9 - PAL - DUREE FILM 1H27 - COULEUR - FORMAT IMAGE 1.85 - ECRAN 16/9
COMPATIBLE 4/3

Haut de page