Navigation – Plan du site

AccueilÀ suivreComptes rendus à paraîtreVies invisibles, morts indicibles

Vies invisibles, morts indicibles

Vies invisibles, morts indicibles

Dir. : Didier Fassin
Didier Fassin (dir.), Vies invisibles, morts indicibles, Paris, Collège de France, 2022, 144 p., ISBN : 978-2-7226-0589-3.
Notice publiée le 09 septembre 2022

Présentation de l'éditeur

Comment traite-t-on les vies ? Que fait-on des morts ? Ou plutôt : que dit d'une société la manière dont elle traite les vies, certaines vies, vies de travailleurs, vies d’exilés, vies de prisonniers, vies rendues vulnérables, inégales ? Et que révèlent de ses valeurs la façon dont meurent certains de ces travailleurs, de ces exilés ou de ces prisonniers, la façon dont on les laisse mourir ou dont on les expose à la mort, la façon dont on détourne les yeux de leur condition ou dont on se mobilise pour les protéger ? Au fond, que sont les économies morales de la vie et de la mort dans le monde contemporain ? Telles sont les questions posées dans ce livre à travers trois objets par rapport auxquels elles s’avèrent particulièrement pertinentes : le travail, l’exil et la prison.

Haut de page

Auteur

Didier Fassin (dir.)

Anthropologue, sociologue et médecin, Didier Fassin est professeur à l’Institute for Advanced Study de Princeton. Également directeur d’études à l’EHESS, il a été le premier directeur de l’Iris, qu’il a cofondé avec Alban Bensa. Il s’intéresse aux enjeux politiques et moraux des transformations des sociétés contemporaines.

Publications du même auteur

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search