Navigation – Plan du site

AccueilÀ suivreComptes rendus à paraîtreLes visages de l'État social

Les visages de l'État social

Les visages de l'État social

Assistantes sociales et familles populaires durant l'entre-deux-guerres
Lola Zappi, Les visages de l'État social. Assistantes sociales et familles populaires durant l'entre-deux-guerres, Paris, Les Presses de Sciences Po, 2022, 378 p., ISBN : 978-2-7246-3945-2.
Notice publiée le 13 septembre 2022

Présentation de l'éditeur

L'ouvrage remonte à la source d'une profession née durant l'entre-deux-guerres : assistante sociale. Il analyse la rencontre entre les familles des milieux populaires et les jeunes femmes de la bourgeoisie qui se donnent pour mission de leur venir en aide.
Deux visions discordantes de l'assistante sociale coexistent dans l'imaginaire collectif. L'une, idéalisée, fait d'elle l'in­carnation de l'aide aux plus démunis, l'autre la conçoit comme une représentante de la « police des familles » qui enlève leurs enfants aux parents et exerce une forme de contrôle social.
Lola Zappi remonte à la source d'une profession née durant l'entre-deux-guerres. Elle analyse la rencontre entre les familles des milieux populaires et les jeunes femmes de la bourgeoisie qui se donnent pour mission de leur venir en aide. Issus d'œuvres charitables privées, les services sociaux s'imposent en deux décennies comme des instruments incontournables des politiques sociales.
Pour comprendre comment les familles populaires ont réagi à ces incursions nouvelles, l'historienne s'immerge dans les dossiers du Service social de l'enfance. Son enquête sur le travail social quotidien montre comment les assis­tantes sont devenues le visage d'un État social de proximité, à la fois plus accessible et plus intrusif.

Haut de page

Auteur

Lola Zappi

Lola Zappi est maîtresse de conférences à l'Université Paris-1 et membre du Centre d'histoire sociale des mondes contemporains. Cet ouvrage est issu d'une recherche qui a reçu le prix de thèse du Comité d'histoire de la sécurité sociale et le prix de thèse en lettres et sciences humaines de la Chancellerie des universités de Paris.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search