Navegación – Mapa del sitio

InicioInformaciónComptes rendus à paraîtreLes quartiers (im)populaires ne s...

Les quartiers (im)populaires ne sont pas des déserts politiques

Les quartiers (im)populaires ne sont pas des déserts politiques

Incivilités ou politisation des colères par le bas
Éric Marlière, Les quartiers (im)populaires ne sont pas des déserts politiques. Incivilités ou politisation des colères par le bas, Lormont, Le Bord de l'eau, col. « Documents », 168 p., ISBN : 9782356879080.
Anuncio publicado en 06 enero 2023

Presentación del editor

Les jeunes adultes et les quadragénaires des « quartiers » éprouvent un fort sentiment d’injustice à l’encontre des institutions et du politique. Les mobilisations des adolescents et des jeunes adultes des cités populaires, bien souvent, se concrétisent par des révoltes urbaines, par des formes d’«  incivilités  » ou de provocations à l’encontre des agents des institutions locales, par des esquives face à la police ou «  des fuites en avant  » devant les structures où l’on doit rendre des comptes, ou encore par des différentes configurations de «  radicalisations  » (religieuses, anti-institutionnelles, «  complotismes  », délinquances violentes et/ou crapuleuses, etc.) sans oublier enfin des formes multiples de dépressions (repli sur soi, évitement du monde du travail, etc.).

L’auteur démontre que ces différentes manifestations – souvent présentées comme des incivilités – sont des actes politiques, souvent observés avec mépris par les institutions d’encadrement et par les politiques.

Aujourd’hui, ces tensions sont exacerbées en raison des conditions économiques défavorables qui frappent d’abord les plus pauvres… et donc les habitants des quartiers populaires.

L’auteur met au jour les pratiques politiques quotidiennes de ces jeunes en montrant que l’ordinaire, fait de tensions avec les institutions, est le plus souvent politisé et orienté contre les processus de dominations subies par les jeunes et les quadragénaires.

Là où d’aucuns ne veulent voir que voyoucratie en actes, au contraire, les jeunes habitants des quartiers constituent bien des acteurs politiques qu’il va falloir enfin écouter.

Inicio de página

Autor

Éric Marlière

Éric Marlière, maître de conférences HDR à l’université de Lille et chercheur au CeRIES (Centre de Recherche « Individus, Épreuves, Sociétés »), est un sociologue de terrain qui mène un certain nombre d’enquêtes auprès des habitants en partageant leur quotidien. Il peut accéder aux coulisses et parfois aux discours informels lui permettant de restituer les représentations sociales et les modes de vie de ses enquêtés. Il est notamment l’auteur de La France nous a lâchés ! Le sentiment d’injustice chez les jeunes des cités, (Fayard, 2008) et de La fabrique sociale de la radicalisation : une contre-enquête sociologique (Berger-Levrault, 2021).

Publicaciones del mismo autor

Inicio de página
Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search