Navegación – Mapa del sitio

André Guittet, Construire du lien. Les capacités relationnelles

Thierry Dejean
Construire du lien
André Guittet, Construire du lien. Les capacités relationnelles, Paris, Armand Colin, col. « Regards psy », 2011, 224 p., @ean : 9782200271510.
Inicio de página

Texto completo

1Ce livre d’André Guittet cherche à ouvrir des pistes sur les capacités relationnelles dans différents champs. La première partie du livre, intitulée « Contexte et développement », se compose de quatre chapitres. Les deux premiers sont consacrés à l'éducation et au développement de l'élève qu'elle génère. André Guittet y définit tout d'abord ce qu'est une compétence. A l'heure où l'éducation nationale essaye de mettre en œuvre l'évaluation de compétences, cela intéressera de nombreux enseignants. Une compétence n'est pas pour lui une qualité que l'on possède plus ou moins à la naissance mais le fait de savoir mettre en œuvre un savoir. L'enjeu est alors pour le système scolaire français de continuer à transmettre des savoirs et d'améliorer le savoir faire des élèves.

2L’auteur précise qu'un des principaux buts de l'éducation nationale est de socialiser les élèves. Les enseignants fixent des règles de conduites qui permettent aux élèves d'apprendre à vivre en communauté de manière pacifique. Pour y arriver, les élèves doivent développer des capacités relationnelles. Un élève doit ainsi apprendre le respect, l'écoute, la coopération, le contrôle de ses émotions et développer sa confiance en lui. Leur réussite dépend donc d'eux mêmes mais aussi de la valorisation qu'ils reçoivent des enseignants.

3Rappelant la thèse de Bourdieu selon laquelle le système scolaire prône l'égalité mais favorise la reproduction sociale, André Guittet précise qu'il existe d'autres méthodes scolaires, comme celle de Maria Montessori et de Célestin Freinet, dont la pédagogie est basée sur la liberté de l'élève, l'expérimentation  et sa confiance en lui. La notation sert trop souvent à juger l'élève alors qu'elle devrait être un outil pour lui permettre de progresser.

4Ensuite l'auteur s'intéresse à l'évolution des organisations du travail puis aux effets sur les individus qui les subissent. Un bref rappel du taylorisme, du fordisme et des organisations découlant du toyotisme est suivi par une analyse de l'organisation numérique contemporaine. L'efficacité de cette dernière est remise en question : un salarié joue plusieurs rôles. Il coordonne des tâches, joue un rôle social professionnel, mais est aussi un acteur citoyen. Le pouvoir accru des actionnaires, le management basé sur des outils statistiques et le lien de plus en plus souvent direct avec les clients (effet de la tertiarisation) a détérioré les conditions de travail. Il s'interroge aussi sur les effets de la perte de sens de l'activité professionnelle.

5S'intéressant à la santé et aux relations, l’auteur liste de nombreux problèmes sans qu'aucun lien entre eux ne soit pourtant clairement établi. Le lien social distendu de nos sociétés modernes est mis en avant. Les programmes de promotion de la santé mentale sont évoqués. La violence à l'école et sa gestion est entrevue, ainsi que le stress, le harcèlement moral, l'éducation sexuelle et la filiation. C'est un état des lieux plutôt décousu.

6Dans la deuxième partie appelée « Lien et interaction », l'auteur explique en premier lieu les différents stades du développement de l'enfant. L'interaction mère/enfant, la découverte de l'environnement, l'influence de l'interaction avec les autres sur le développement, le besoin de se différencier, la conquête de l'autonomie, les relations familiales et les capacités relationnelles sont abordés de manière efficace à l'aide d'exemples concrets. En deuxième lieu, il montre comment l'identité sociale d'un individu se construit et décrit le lien social entre les individus d'une société. Ce chapitre mentionne de nombreuses disciplines et ne manque pas d'intérêt par son niveau d'érudition. Enfin André Guittet parle de l'interactivité. Toute communication entre deux personnes crée de l'interaction verbale et non verbale. L'individu qui maîtrise sa communication en se mettant en scène et en respectant les codes sociaux dispose d'un atout important. Les interactions symétriques et asymétriques sont expliquées ainsi que la compétition et la coopération. Nous sommes là aussi face à un chapitre riche en connaissances et en exemples bien choisis.

7La troisième partie occupe la moitié du livre. Elle s'intitule « Pratiques et capacités relationnelles ». Autant les deux premières parties étaient relativement théoriques, autant cette partie donne des pistes pratiques afin de permettre à chacun de progresser. Cette étape du livre mentionne l'importance de la respiration, de la prise de conscience de son corps et de ses sensations. Ce chapitre donne ensuite de précieux conseils sur la voix, très utiles pour les enseignants ou formateurs notamment. Ne pas courir après le temps, savoir se concentrer sont aussi évoqués.

8Les émotions sont ensuite étudiées. L'auteur précise leur rôle, les différents types d'émotions possibles et insiste sur l'importance de les réguler. Il montre aussi qu'il existe une forme d'intelligence émotionnelle permettant de décrypter les émotions des autres et par conséquent de mieux les comprendre et communiquer avec eux. « L'écoute » est alors à l'honneur. Les différents types d'écoute et leur intérêt sont évoqués. L'écoute active est tout particulièrement bien résumée.

9L'intérêt de « négocier, harmoniser » apparaît juste après. Après avoir listé et défini les différentes catégories de conflits et de dialogue, l'intérêt de la coopération est mis en avant, notamment avec l'exemple célèbre du « dilemme du prisonnier ». L'auteur fixe ensuite le cadre d'une organisation efficace de la négociation. La médiation est enfin rapidement expliquée. Ce chapitre peut présenter un intérêt pour les personnes encadrant du personnel ou celles s'intéressant à la politique. Le douzième chapitre « Débattre, se concerter » me paraît mal nommé. Après avoir parlé des différents types de pouvoir et précisé les différentes phases d'une discussion efficace, l'auteur explique brièvement comment réguler un groupe et parler en leader. Développer ses talents de leader est possible. Ce n'est toutefois par ce bref passage qu'un individu parviendra à progresser.

10Ce livre se termine sur une tentative de synthèse et de conclusion, exercice ardue tant le champ couvert par ce livre est large et diversifié. André Guittet réussit pourtant à atteindre ses deux objectifs.

11Deux reproches peuvent être faits à cet ouvrage. Le champ d'investigation étant très large, le lecteur qui souhaite approfondir un des thèmes abordés va se trouver face à une longue bibliographie sans savoir exactement vers quel livre se tourner. Il aurait été plus judicieux de placer les références bibliographiques en fin de chapitre. Ensuite, à trop synthétiser, les différents courants qui existent dans les différentes sciences abordées n'apparaissent pas. Cela donne l'impression que tout a déjà été écrit sur les capacités relationnelles, ce dont je suis loin d'être convaincu. Alors que l'objet du livre est de permettre à chacun de développer ses capacités relationnelles, André Guittet ne s'adresse qu'à notre intellect. Il aurait pu jouer plus la carte des émotions et de la motivation afin de nous inciter de manière plus efficace à progresser. Au final que penser de ce livre ? L'idée de consacrer la première moitié de l’ouvrage à la théorie et l'autre moitié à la pratique est originale. Est ce intéressant ? Oui, car l'auteur est un érudit et il a parsemé son texte de citations percutantes, empruntées à de nombreuses disciplines scientifiques. Il me semble que ce livre est destiné en priorité à ceux qui débutent dans la compréhension des capacités relationnelles, ou à ceux qui les mettent en œuvre au quotidien et qui souhaitent accéder à un début de décryptage théorique.

Inicio de página

Para citar este artículo

Referencia electrónica

Thierry Dejean, « André Guittet, Construire du lien. Les capacités relationnelles », Lectures [En línea], Reseñas, 2011, Publicado el 03 julio 2011, consultado el 14 octubre 2019. URL : http://journals.openedition.org/lectures/5957

Inicio de página

Redactor

Thierry Dejean

Enseignant en sciences économiques et sociales au lycée Jules Garnier de Nouméa.

Artículos del mismo autor

Inicio de página

Derechos de autor

© Lectures - Toute reproduction interdite sans autorisation explicite de la rédaction / Any replication is submitted to the authorization of the editors

Inicio de página