Navigation – Plan du site

Christine Musselin, Les universitaires

Benoît Ladouceur
Les universitaires
Christine Musselin, Les universitaires, La Découverte, coll. « Repères Sociologie », 2008, 119 p., EAN : 9782707150608.
Haut de page

Texte intégral

  • 1 Godechot Olivier, Louvet Alexandre, 2008, « Le localisme dans le monde académique : un essai d'éval (...)

1On vient de parler beaucoup de l'opacité du recrutement des enseignants-chercheurs à l'université, à la suite de la publication d'une étude en montrant le « localisme »1. Parallèlement, la loi relative aux libertés et responsabilités des universités (LRU) vise à modifier les bases de ce mode de recrutement, notamment en donnant plus d'initiative et donc de pouvoir aux présidents d'université. D'un point de vue diachronique, l'université et son personnel enseignant ont connu des bouleversements importants liés, en partie, à la massification de leur public. Ainsi, le nombre d'enseignants du supérieur est passé de 8131 représentant 0,03% de la population active en 1960 à 89400 en 2005, soit 0,4% de la population active. Cette évolution structurelle se double d'une évolution professionnelle, concernant les enjeux et contraintes de l'exercice de cette activité. L'ouvrage propose de comparer le cas français aux cas allemand et américain de façon à en montrer les points communs et les divergences.

  • 2 Chapoulie, J.-M, 1987, Les professeurs de l'enseignement secondaire : un métier de classe moyenne. (...)
  • 3 Cacouault-Bitaud Marlaine, 2007, Professeurs... mais femmes. Carrières et vies privées des enseigna (...)
  • 4 Faure Sylvia, Soulié Charles, avec Matthias Millet, 2005, « Enquête exploratoire sur le travail des (...)

2Alors que les enseignants du secondaire sont régulièrement pris comme objet d'étude des sociologues et spécialistes des sciences de l'éducation2 et plus récemment3 les universitaires sont étrangement plutôt mal connus. Les frontières de ce groupe sont complexes et institutionnellement difficiles à tracer. Par exemple, les enseignants des CPGE n'appartiennent pas à l'enseignement supérieur, alors que les professeurs certifiés et agrégés sont des fonctionnaires du secondaire, mais sont comptabilisés parmi les enseignants du supérieur. Leur statut est également très hétérogène. A coté des « enseignants-chercheurs » se trouvent des personnels contractuels, comme les allocataires moniteurs et les attachés temporaires d'enseignement et de recherche. La féminisation de la profession est importante en France et aux Etats-Unis, même si, comme pour beaucoup de professions, le plafond de verre limite toujours le nombre de femmes occupant les postes les plus élevés. Ainsi, la part des femmes maîtres de conférence est plus de deux fois plus grande que celle des femmes professeurs des universités, soit environ 17% en 2005. De plus, la ségrégation horizontale est forte pour les femmes. Les femmes représentent plus de la moitié des maîtres de conférence en lettres contre seulement 31 % en sciences. Le recrutement social des femmes est parmi les femmes enseignantes de lettres et sciences sociales, plus élevé que la moyenne des femmes enseignantes. Ce point est abordé par Sylvia Faure, Charles Soulié et Matthias Millet qui ont réalisé une enquête très instructive sur le travail des enseignants-chercheurs4. L'ouverture du marché du travail universitaire à l'échelle internationale est également loin d'être réalisée. 8 % des maîtres de conférence sont étrangers, et proviennent en majorité de l'Union européenne.

  • 5 Latour Bruno, La vie de laboratoire, Paris, La Découverte, 1988.
  • 6 Menger P.-M. 2002, Portrait de l'artiste en travailleur. Métamorphoses du capitalisme, Paris, Seuil

3Dans le deuxième chapitre consacré au travail universitaire, Christine Musselin rappelle le retard historique français dans l'articulation au sein des universités, du travail de formation et de recherche. Une rapide présentation est faite des courants d'analyse sociologique de la recherche scientifique, en particulier celui du « différenciationisme » de Merton, considérant la science comme une activité autonome des enjeux sociaux. Le courant développé par Callon et Latour5 s'est opposé aux thèses de Merton, cherchant à comprendre, de l'intérieur, le processus complexe de la production scientifique. Pour ce courant, la recherche n'est pas isolée des autres sphères sociales qui l'entourent (économique, juridique, politique), au contraire elle doit composer avec elles pour se développer et valider ses apports. La question du travail pédagogique a pris une part croissante dans l'enseignement universitaire en raison de l'hétérogénéité du public accueilli. Cependant, les travaux portant sur cette question sont encore peu développés, ne débouchant pas sur des recommandations fortes. La réflexion sur l'évolution plus générale du travail enseignant est encore à mener pour Christine Musselin. En effet, la dégradation des conditions de travail6 concerne t-elle tous les enseignants du supérieur ou uniquement les personnels contractuels, qui par définition, sont engagés pour une mission et n'ont pas de stabilité d'emploi ? La question de la normativité et de l'objectivité des études sur les conditions de travail des universitaires reste entière pour l'auteure.

4Le troisième chapitre aborde le processus particulier de recrutement des enseignants du supérieur. Sur ce point, les spécificités nationales sont fortes. Le recrutement est un élément souvent critiqué pour son opacité, celle-ci pouvant s'expliquer par la multiplicité des critères retenus par les commissions. Elle ne se réduit pas aux qualités scientifiques du postulant... Ce processus de recrutement est complexe, et s'effectue souvent par un pré-recrutement plus ou moins long. Ainsi, la moyenne d'age de l'obtention d'un poste permanent dans l'enseignement supérieur allemand est de 42 ans. En France, le recrutement sur une poste fixe est plus précoce.

  • 7 Doeringer P. B. et Piore M. J. 1971, Internal labor mrkets and manpower analysis, Lexington, Health (...)

5Le quatrième et dernier chapitre propose de tracer les grandes caractéristiques du marché du travail universitaire. L'auteure mobilise l'analyse de marchés segmentés7 pour distinguer le fonctionnement des marchés universitaires. Trois principaux modes d'accès aux postes d'enseignants sont identifiés. Le concours qui ne retient que les meilleurs candidats et l'obtention liée à la correspondance entre un candidat et un certain nombre de critères attendus pour le poste. Enfin, la cooptation passe par un lien étroit, organisé par des réseaux de pairs, entre l'offre et la demande. De la même façon, il existe une segmentation du marché de l'enseignement supérieur, les écarts de salaires vont globalement du simple au triple entre un enseignant de sciences et un enseignant en médecine. Cette différence s'explique par la double activité des médecins, à la fois professeurs et praticiens. Cet exemple illustre la multiplicité des facettes du métier d'universitaire, que cet ouvrage permet de mieux appréhender.

Haut de page

Notes

1 Godechot Olivier, Louvet Alexandre, 2008, « Le localisme dans le monde académique : un essai d'évaluation », La vie des idées : http://www.laviedesidees.fr/Le-localisme-dans-le-monde.html.

2 Chapoulie, J.-M, 1987, Les professeurs de l'enseignement secondaire : un métier de classe moyenne. Paris : Éditions de la Maison des sciences de l'homme.

3 Cacouault-Bitaud Marlaine, 2007, Professeurs... mais femmes. Carrières et vies privées des enseignantes du secondaire au XXe siècle, La Découverte, coll. "Genre & sexualité", 317 p.

4 Faure Sylvia, Soulié Charles, avec Matthias Millet, 2005, « Enquête exploratoire sur le travail des enseignants-chercheurs. Vers un bouleversement de la « table des valeurs académiques » ? », Rapport d'enquête, juin.

5 Latour Bruno, La vie de laboratoire, Paris, La Découverte, 1988.

6 Menger P.-M. 2002, Portrait de l'artiste en travailleur. Métamorphoses du capitalisme, Paris, Seuil.

7 Doeringer P. B. et Piore M. J. 1971, Internal labor mrkets and manpower analysis, Lexington, Health Lexington Books

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Benoît Ladouceur, « Christine Musselin, Les universitaires », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2008, mis en ligne le 19 mai 2008, consulté le 17 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/lectures/598

Haut de page

Droits d’auteur

© Lectures - Toute reproduction interdite sans autorisation explicite de la rédaction / Any replication is submitted to the authorization of the editors

Haut de page