Navigation – Plan du site

L’état de la France 2011-2012

Jean-François Blanchard
L'état de la France 2011-2012
L'état de la France 2011-2012, Paris, La Découverte, coll. « Etat du monde », 2011, ISBN : 9782707168900.
Haut de page

Texte intégral

1La vingtième édition de « L’état de la France » aux éditions « La Découverte » offre, sous un format très maniable un bon outil d’accès à la connaissance des données sociales, démographiques, politiques, économiques et culturelles de notre pays dans son environnement européen et mondial, tout en exposant les perspectives historiques à court ou moyen terme nécessaires à l’appréhension des tendances et inflexions du cours des évènements.

2Plus qu’un simple pense-bête, cet ouvrage de culture générale présente, sous une forme didactique, aux lycéens et étudiants, et à tous ceux qui souhaitent conforter leur culture générale ou simplement clarifier leurs idées, les notions de base, et les pistes documentaires à suivre, sur papier ou sur source numérique indispensables1. L’abord de l’ouvrage n’est entravé d’aucun pré requis technique.

3La présentation du livre et son contenu  nous paraissent bien composés. Les articles sont courts, des encarts reprennent, sur un point particulier, les concepts de base — le sens des mots — ou réalisent un focus sur une problématique. Des tableaux abondants montrent les indicateurs, agrégats et les principales données chiffrées à étudier pour l’analyse d’une question. Les études de référence afférentes aux sujets présentés sont bien repérées ainsi que les organismes spécialisés pour la production d’études et de statistiques. Le livre comprend un index très complet ainsi qu’une chronologie des évènements (2001-2011).

4Les auteurs, une cinquantaine, sont des spécialistes, ils sont souvent signataires d’ouvrages, études et rapports récents sur les problématiques exposées.

5 Les 120 premières pages2 décrivent les principales tendances démographiques et sociales  de la société française. Les questions sont souvent abordées sous les angles  historique et comparé nécessaires à une bonne mise en perspective. Celle-ci s’appuie en outre sur un bon nombre de tableaux statistiques. L’ensemble fait ressortir, pour chaque thème, les éléments significatifs et, en toile de fond, les données permettant de relativiser la position de la France dans le contexte international. Les points synthétiques sur la population, les familles et générations, le logement, le cadre de vie, l’éducation, le travail, la santé, la consommation, offrent un tour d’horizon de la situation qui est complété par des analyses plus spécifiques sur la place des femmes, et la question de l’immigration. L’ensemble est bien équilibré, et le lecteur trouvera selon le cas, dans un encadré, une synthèse plus poussée (analyse de la situation française en matière d’immigration) ou des précisions sur les agrégats utilisés (santé). Cette partie se clôt par les thèmes de la stratification sociale et celui des inégalités sociales. En dépit de la relative pauvreté du système d’information national, que l’auteur qualifie de « myopie française » celui-ci livre avec les nuances nécessaires les constats de l’évolution (expansion du salariat, tertiarisation, moyennisation, aspiration vers le haut des catégories les plus élevées), et s’interroge sur la pertinence des outils d’analyse (strates ou classes sociales), illustrés avec les données qualitatives ou quantitatives relatives au PCS3 ou au niveau de vie

6Sous le titre « Culture » sont traités successivement  la sphère culturelle, les pratiques culturelles, les religions et croyances, le temps libre et les loisirs, les médias. Les deux grandes enquêtes de référence « Pratiques culturelles des français » et « Emploi du temps »sont présentées.

7Au chapitre de l’économie, la conjoncture (2007-2009) française est analysée avec l‘appui des

8indicateurs témoins des équilibres économiques. L’encart porte sur une rétrospective allant des années 1970 à 2000 et permet d’appréhender les changements  structurels en cours. Quatre questions font l’objet d’un focus particulier : le partage de la valeur ajoutée, les revenus, le chômage et la consommation. Deux perspectives d’analyse sont ouvertes. En premier lieu, celle des politiques économiques, monétaires, fiscales, budgétaires sans omettre la mention au budget européen. Viennent ensuite, l’évolution du système productif des entreprises leur mode de financement  et leur gouvernance. La forme est synthétique, deux glossaires sont proposés.

9Au chapitre de la vie politique et sociale, les acteurs institutionnels (partis politiques et syndicats) sont présentés individuellement  avec, en atténuation, l’implication des populations à leur égard (participation électorale, implication syndicale). Les traits de l’environnement sont décrits : éclatement syndical, fractionnement et instabilité des partis. La place et le rôle de l’Etat  en cours de réforme sont évoqués. Le système politique français est présenté. Un rappel  du système institutionnel de la 5ème République est décrit ainsi qu’une analyse du service public à la française.

10Les principales politiques publiques suivantes sont traitées, la lutte contre la pauvreté, l’organisation et le fonctionnement de la protection sociale, la contractualisation des relations sociales, la politique de la culture, la politique étrangère.

11Autour du thème « Territoire » la recomposition économique et sociale des espaces est retracée : la politique d’aménagement du territoire, les spécificités historiques du système français au même titre que les aspects financiers (impact des fonds structurels européens) et démographiques (mobilité géographique).

12Le contexte de l’Union Européenne, avec ses institutions et les politiques déployées témoigne en général d’une complexité certaine. L’exposé proposé ici offre des points d’ancrage clairs et pédagogiques à la connaissance et à la réflexion. Les institutions, les enjeux de l’élargissement, les principales politiques européennes : la politique sociale, la protection sociale, la défense, la concurrence et la politique régionale composent ce chapitre.

13L’ « Etat de la France » peut faire l’objet d’une lecture suivie, celle-ci n’est jamais ennuyeuse dans le sens où les éléments superflus sont absents. Des lectures croisées d’articles conduiront à dégager de bonnes synthèses historiques et comparées. Picorage curieux  ou recherche précise sont aussi possibles. En effet, les entrées documentaires permettent de trouver des éléments d’un premier niveau de réponse  claire et synthétique sur les questions traitées.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-François Blanchard, « L’état de la France 2011-2012 », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2011, mis en ligne le 13 juillet 2011, consulté le 24 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/lectures/6012

Haut de page

Droits d’auteur

© Lectures - Toute reproduction interdite sans autorisation explicite de la rédaction / Any replication is submitted to the authorization of the editors

Haut de page