Navigation – Plan du site
Des patrons aux managers

Des patrons aux managers

Les laboratoires de la recherche publique depuis les années 1970
Séverine Louvel, Des patrons aux managers. Les laboratoires de la recherche publique depuis les années 1970, Presses universitaires de Rennes, coll. « Res Publica », 2011, 163 p., ISBN : 9782753514058.
Notice publiée le 13 juillet 2011

Présentation de l'éditeur

Financements, évaluation de la recherche, partenariats socioéconomiques, études doctorales, gestion des carrières scientifiques... La recherche publique connaît, ces dernières décennies, des mutations accélérées, dont les conséquences concrètes restent encore mal connues.

L'ouvrage examine comment les transformations profondes du système français de recherches travaillent conjointement l'organisation, les activités et la culture des laboratoires académiques, des années 1970 aux années 2000. Pour éviter tant les biais rétrospectifs que les scénarii généraux, l'auteur a mené une enquête d'un an dans trois laboratoires de sciences de la vie, et exploré, au moyen d'archives et d'entretiens, les dynamiques microsociologiques du changement.

Croisant sociologie des professions, sociologie des organisations et études sociales sur les sciences, l'auteur analyse les changements majeurs des stratégies individuelles et collectives, des modes d'exercice de l'autorité, ainsi que des formes de coopération dans les laboratoires académiques.

L'ouvrage montre que les laboratoires passent d'une organisation dirigée par des a patrons qui érigent et contrôlent un domaine scientifique, à une organisation gérée par des managers qui conduisent des projets dans un environnement concurrentiel. Il analyse la transition dans cinq domaines : les stratégies scientifiques (chapitre I) ; la gestion des carrières (chapitre II) ; le financement (chapitre III) ; l'évaluation (chapitre IV) ; la formation des doctorants (chapitre V).

Les laboratoires, loin d'être des réceptacles passifs de forces économiques et institutionnelles, sont aussi les moteurs de leurs trajectoires. Ainsi, l'ouvrage réfute-t-il une interprétation mécanique du changement, doublée d'une vision quelque peu monolithique du monde de la recherche, pour dégager les modèles d'action locaux par lesquels les laboratoires se repositionnent dans des contextes en mutation.

Un livre éclairant au moment où l'on s'interroge sur l'entrée, à marche forcée, 4 du système français de recherches et d'enseignement supérieur dans une nouvelle ère (Agence Nationale de la Recherche, loi relative aux libertés et responsabilités des universités, Agence d'Evaluation de la Recherche et de l'Enseignement Supérieur, opération Investissements d'Avenir du ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche, etc.).

Haut de page

Notes de la rédaction

Préface de Christine Musselin

Haut de page