Skip to navigation – Site map

Jean-Christophe Marcel, Olivier Martin (dir.), Jean-Michel Berthelot. Itinéraires d'un philosophe en sociologie

Delphine Moraldo
Jean-Michel Berthelot
Jean-Christophe Marcel, Olivier Martin (dir.), Jean-Michel Berthelot. Itinéraires d'un philosophe en sociologie, PUF, series: « Hors collection », 2011, 264 p., ISBN : 9782130583844.
Top of page

Full text

1« Professeur, chercheur, animateur », « faiseur d’enquêtes », « philosophe saisi par la sociologie », « patron de la sociologie »… les qualificatifs ne manquent pas. A la lecture de cet ouvrage consacré à la pensée et à la carrière de Jean-Michel Berthelot, sociologue à Toulouse puis à la Sorbonne décédé en 2006, on perçoit au-delà de l’hommage scientifique une véritable émotion à parler d’un homme avec qui chacun des contributeurs de l’ouvrage avait eu l’occasion de travailler. Jean-Christophe Marcel et Olivier Martin insistent ainsi en introduction sur l’originalité de ce livre posthume : contrairement à la plupart des ouvrages du même type, on n’y trouve pas de textes inédits de l’auteur, mais on essaie plutôt de « parler directement » du chercheur et de l’homme qu’était Jean-Michel Berthelot, à travers un retour sur ses thèmes sociologiques de prédilection et les apports de ses recherches à la sociologie. Alors que le premier chapitre aborde «  la sociologie de Jean-Michel Berthelot » à travers une présentation de ses travaux sur l’école, le corps, la connaissance et les textes  sociologiques, et l’épistémologie des sciences sociales, le second donne à voir les contributions de sociologues qui ont pris appuis sur les perspectives ouvertes par ses recherches. Un chapitre final foisonnant d’anecdotes revient ensuite sur la carrière du sociologue, de son entrée à l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm (où il passe l’agrégation de philosophie, comme la plupart des sociologues de la génération précédent la sienne) à son poste à la Sorbonne, en insistant tout particulièrement sur son passage à l’université de Toulouse (dans l’article conclusif de Patricia Vannier, intitulé « Jean-Michel Berthelot, le parcours d’un « patron » »).

2Le premier chapitre – « La sociologie de Jean-Michel Berthelot » – dans une optique très biographique, propose de façon assez classique pour ce genre d’ouvrage un retour sur les principales recherches du sociologue, sorte d’introduction à son œuvre. Il est néanmoins intéressant que les différents auteurs ne se contentent pas d’un simple résumé descriptif de ses principaux travaux. A chaque fois, ces derniers proposent en effet un éclairage supplémentaire et personnel en évoquant notamment le déroulement ou les à-côtés de l’enquête, comme Marcel Drulhe et Serge Clément concernant la sociologie du corps et l’enquête réalisée en 1982-1983 sur « les alcoolismes féminins ». Ces derniers reviennent par exemple sur ce qui les a incités à décentrer leur analyse du corps et à se tourner vers le modèle de la socialisation. Olivier Martin, après une présentation de la « sociologie des textes » de Jean-Michel Berthelot, évoque quant à lui l’enquête sur le développement et l’organisation des études sur la science ayant menée à la publication de Savoirs et Savants (2005). Nous citerons également l’article introductif sur la sociologie de l’éducation écrit par Jean-Paul Laurens, qui fournit les résultats de sa propre enquête, dans la lignée des travaux de Jean-Michel Berthelot, sur les trajectoires d’étudiants en sociologie.

3Ce texte aurait d’ailleurs pu s’intégrer dans le deuxième chapitre – « La sociologie avec Jean-Michel Berthelot » – dans lequel les différents contributeurs reviennent chacun sur les perspectives ouvertes par les travaux de Jean-Michel Berthelot pour leurs propres recherches. Ce chapitre présente à notre avis un réel intérêt (notamment pour les apprentis sociologues) en tant qu’il permet de voir la mise en œuvre, en quelque sorte l’application pratique, dans des recherches racontées par les sociologues qui les ont menées, des réflexions de J-M Berthelot. C’est en particulier ce que propose Pierre Mercklé dans son article « Pourquoi (re)lire les classiques ? », où il revient de façon détaillée sur sa propre lecture du texte introductif de J-M Berthelot aux Règles de la Méthode Sociologique, moment fondateur dans sa recherche sur les écrits de Charles Fourier. C’est également l’ambition de l’article de Maïa Fansten, Romain Pudal et Bruno Auerbach, où ces trois anciens étudiants en thèse de J-M Berthelot montrent comment ils ont pu mettre en œuvre de façon originale le programme de recherche de celui-ci sur la question de la coupure entre les différents univers disciplinaires, M. Fansten dans son travail sur les psychanalystes français et R. Pudal sur la philosophie analytique et le pragmatisme. Les autres contributions de ce chapitre portent sur l’influence de la sociologie de J-M Berthelot sur la sociologie contemporaine du sport (et le domaine des STAPS) et du corps, ainsi que sur l’approche développée dans L’intelligence du social (1990). Un article de Raymond Boudon dédié à son successeur au poste de professeur à l’université de Paris IV clôt le chapitre (« Les deux visions françaises de la relation entre laïcité et modernité. Une étude de sociologie des idées »).

4Au final, la qualité de cet ouvrage hommage à J-M Berthelot est tout d’abord qu’il parvient à restituer la pensée et les réflexions de ce « philosophe en sociologie » (cette spécificité disciplinaire est l’objet de l’article de Monique Hirschhorn qui clôt le premier chapitre) dans ce qu’elle a de plus moderne et de plus actuelle, en montrant notamment son actualité et ses apports dans la recherche en train de se faire. D’autre part, les auteurs parviennent à prolonger sa réflexion sur des sujets sociologiques et épistémologiques variés tout en parsemant leurs textes d’anecdotes sur l’homme qu’était J-M Berthelot et en témoignant un respect palpable à ce « patron de la sociologie ».

Top of page

References

Electronic reference

Delphine Moraldo, « Jean-Christophe Marcel, Olivier Martin (dir.), Jean-Michel Berthelot. Itinéraires d'un philosophe en sociologie », Lectures [Online], Reviews, 2011, Online since 05 September 2011, connection on 17 September 2019. URL : http://journals.openedition.org/lectures/6253

Top of page

Copyright

© Lectures - Toute reproduction interdite sans autorisation explicite de la rédaction / Any replication is submitted to the authorization of the editors

Top of page