Navigation – Plan du site

AccueilÀ suivreComptes rendus à paraîtreLa nébuleuse du pouvoir d'agir

La nébuleuse du pouvoir d'agir

La nébuleuse du pouvoir d'agir

L'empowerment des quartiers populaires à l'épreuve des pacificateurs et entrepreneurs de colères
Manuel Boucher, La nébuleuse du pouvoir d'agir. L'empowerment des quartiers populaires à l'épreuve des pacificateurs et entrepreneurs de colères, Nîmes, Éditions Champ social, 2023, 460 p., préface de Michel Wieviorka, ISBN : 9791034608300.
Notice publiée le 21 novembre 2023

Présentation de l'éditeur

Cet ouvrage issu d’une enquête sociologique menée en France dix ans après les émeutes et révoltes urbaines de 2005 traite de la reformulation des modes d’intervention sociale et politique dans les territoires urbains défavorisés et ségrégués. Il décrit l’émergence d’acteurs sociaux et d’activistes politiques qui, influencés par les débats, méthodes et techniques venues des États‑Unis, revendiquent œuvrer pour l’« empowerment » (traduit en français par « le pouvoir d’agir ») des habitants des quartiers (im)populaires.

Après avoir fait l’« état de l’art » d’un point de vue théorique et sociopolitique du pouvoir d’agir et de ses enjeux, en s’appuyant sur les portraits de pacificateurs et producteurs de désordres, il interroge les représentations, actions et raisons d’agir des différents types de promoteurs de l’« empowerment à la française » présents dans les quartiers populaires.

Dépassant l’idéalisation de la « participation citoyenne », il propose alors une modélisation critique de l’« espace du pouvoir d’agir » constitué d’une nébuleuse au sein de laquelle deux figures principales s’opposent : la première s’apparente à un mouvement social (appel à la liberté, à la solidarité, à l’affirmation de soi et à l’émancipation démocratique) tandis que la seconde ressemble à un anti‑mouvement identitariste (appel à l’homogénéité ethnique, à l’autodéfense communautaire et à la haine de soi).

Haut de page

Auteur

Manuel Boucher

Manuel Boucher est professeur des universités en sociologie à l’Université de Perpignan Via Domitia. Il développe une « sociologie des turbulences » à partir de travaux sur les désordres urbains et leur régulation, les transformations de l’intervention sociale, l’ethnicisation et la racisation des rapports sociaux.

Publications du même auteur

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search