Navigation – Plan du site

AccueilÀ suivrePublications reçues2024Le travail migrant, l'autre déloc...

Le travail migrant, l'autre délocalisation

Le travail migrant, l'autre délocalisation

Daniel Véron, Le travail migrant, l'autre délocalisation, Paris, La Dispute, 2024, 215 p., ISBN : 978-2-84303-273-8.
Notice publiée le 19 février 2024

Présentation de l'éditeur

Alors que les lois anti-immigration s’empilent, durcissant chaque fois un peu plus les conditions des travailleur·ses migrant·es, la main-d’œuvre étrangère s’avère pourtant toujours aussi indispensable dans de nombreux secteurs (BTP, restauration, nettoyage, travail à domicile, etc.). Le recours à ce « travail migrant » se fait au travers d’une variété de statuts, légaux ou non, qui permettent la mise au travail des personnes migrantes dans des conditions moins favorables et plus intensives que celles qui ont cours sur le marché du travail français. Travailleurs et travailleuses « sans-papiers », « temporaires » ou « détaché·es » : le recours au travail migrant apparaît bien comme une modalité particulière de mise en œuvre d’une forme de « délocalisation », à ceci près qu’elle s’exerce « sur place ».
Daniel Veron montre comment cette surexploitation des travailleur·ses migrant·es s’affirme comme l’un des outils cruciaux d’une dégradation générale des conditions de travail. Dès lors, le seul horizon pour déjouer la pression à la baisse sur les salaires et les conditions de travail ne peut passer que par la lutte pour l’égalité des droits de toutes et tous.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search