Navigation – Plan du site
Durkheim fut-il durkheimien ?

Durkheim fut-il durkheimien ?

Raymond Boudon (dir.), Durkheim fut-il durkheimien ?, Armand Colin, coll. « Recherches », 14/09/2011, 236 p., ISBN : 9782200274344.
Notice publiée le 24 octobre 2011

Présentation de l'éditeur

« Durkheim fut-il durkheimien ? » La question, que pose Raymond Boudon en conclusion du colloque organisé par l'Académie des Sciences morales et politiques à l'occasion du 150e anniversaire de la naissance de Durkheim, a de quoi surprendre. Il s'en explique ainsi : « Je me suis souvent demandé quels principes régissaient l'interprétation des textes. À première vue, le cas des textes scientifiques paraît plus simple que celui des textes littéraires. Mais, à tout prendre, je n'en suis pas si sûr et je me sens parfois déconcerté par l'assurance avec laquelle les commentateurs donnent à croire que leurs interprétations présentent la pensée de tel auteur telle qu'elle est supposant par là qu'il est aussi facile de décrire une pensée qu'une chaise ou une pipe. » 

Si Durkheim et Max Weber, les deux fondateurs de la sociologie, n'ont jamais connu une audience comparable à celle de Marx ou Freud, c'est sans doute que leurs pensées étaient moins aisément susceptibles d'être caricaturées, même si elles le furent. Ainsi on peut s'interroger pour savoir si Durkheim se serait reconnu dans les assertions de certains de ses lecteurs qui assignent à sa pensée un strict « causalisme ». 

Les deux pères de la sociologie moderne offrent des outils bien plus subtils pour l'analyse des sociétés et des relations entre l'individu et la société. Mais comme c'est le cas de beaucoup de pionniers, ils ont exprimé leurs intuitions novatrices d'une façon qui passe parfois pour incertaine aux yeux du lecteur moderne. 

C'est donc à une (re)lecture attentive de l'oeuvre de Durkheim - ou mieux, des oeuvres de Durkheim - que Raymond Boudon a invité 12 universitaires français et étrangers afin de tenter de retrouver la vigueur, la justesse et le caractère novateur de sa pensée. 

Haut de page

Notes de la rédaction

Actes du colloque organisé les 4 et 5 novembre 2008 par l'Académie des Sciences morales et politiques.

Ont participé à ce volume : Jean Baechler (Académie des Sciences morales et politiques), Pierre Birnbaum (Université Paris I Panthéon-Sorbonne), Raymond Boudon (Académie des Sciences morales et politiques), Massimo Borlandi (Université de Turin), François Chazel (Université Paris-Sorbonne, Paris IV), Mohammed Cherkaoui (CNRS, Université Paris-Sorbonne, Paris IV), Hans Joas (Université de Freiburg-im-Brisgau, Université de Chicago), Steven Lukes (New York University), Philippe Raynaud (Paris II Panthéon-Assas, EHESS), Bertrand Saint-Sernin (Académie des Sciences morales et politiques), François Terré (Académie des Sciences morales et politiques).

Haut de page