Pour citer cet article

Référence électronique

Noumbissie M. Tchouaké, « Jérémie Piolat, Portrait du colonialiste. L’effet boomerang de sa violence et de ses destructions », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2011, mis en ligne le 31 octobre 2011, consulté le 21 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/lectures/6687