Navigation – Plan du site
Faulkner

Faulkner

Le nom, le sol et le sang
Jean Jamin, Faulkner. Le nom, le sol et le sang, CNRS, coll. « cnrs litterature », 2011, 224 p., ISBN : 9782271071972.
Notice publiée le 21 novembre 2011

Présentation de l'éditeur

« Il faut vraiment croire en l'homme pour l'endurer et patienter malgré sa stupidité, sa sauvagerie, son inhumanité », écrivait Faulkner. De cette humaine sauvagerie, il fut le peintre implacable, féroce, sourcilleux, montrant que l'altérité est une nécessité autant mentale que sociale pour la construction de soi. Peut-être est-ce ceci que vient nous dire crûment l'oeuvre de Faulkner : qu'il n'y a d'autre étranger que celui qu'on s'invente. Une idée-force que cette anthropologie ambitieuse de l'univers faulknérien, la première du genre, vient illustrer en restituant la géographie intime de ses personnages, leurs parts d'ombre et de lumière, les contradictions obsédantes qui les habitent. Thomas Sutpen et sa fille amoureuse de son demi-frère caché. Joe Christmas à l'identité raciale problématique. Les rapports entre Blancs et Noirs dans les familles, à l'intérieur des maisons, sur les domaines. Une société où à travers la circulation des humeurs, sang, sperme, lait, se lit une singulière et fascinante dramatisation des rapports de parenté et d'alliance. Une introduction passionnante à l'oeuvre de Faulkner.

Haut de page