Navigation – Plan du site
Aux origines de l'Occident : machines, bourgeoisie et capitalisme

Aux origines de l'Occident : machines, bourgeoisie et capitalisme

Augusto Forti, Aux origines de l'Occident : machines, bourgeoisie et capitalisme, Paris, PUF, coll. « Science histoire et société », 2011, ISBN : 9782130584810.
Notice publiée le 24 novembre 2011

Présentation de l'éditeur

La fin du Moyen Âge marque le moment historique où la civilisation européenne et la culture occidentale se détachent nettement de toutes les autres. C’est grâce au développement des « arts mineurs », aux découvertes géographiques, à l’expansion d’un commerce désormais international, mais surtout à la diffusion de la « machine », que naît la civilisation occidentale.

La technique, la machine et l’organisation du travail sont, entre autres, les éléments fondamentaux qui ont contribué à l’élaboration de la nouvelle identité européenne. L’avènement soudain du « machinisme » a déterminé, aux XIVe et XVe siècles, une profonde mutation de la culture européenne et créé les conditions du surgissement de la société occidentale telle que nous la connaissons aujourd’hui.

Le présent livre offre une vision nouvelle du rôle de la machine dans cette fin du Moyen Âge avec la naissance du capitalisme et de la bourgeoisie. Il y apparaît que plus que le marché comme échange (Braudel), l’éthique vécue (Weber) ou la seule structure économique (Marx-Engels), c’est surtout la technique, entendue comme système de machines et de temps précis de production, qui est le facteur crucial de la Renaissance européenne.

Haut de page

Notes de la rédaction

Préface de François Gros

Haut de page