Navigation – Plan du site
Les ghettos de la nation

Les ghettos de la nation

Ségrégation, délinquance, identités, islam
Jérémy Robine, Les ghettos de la nation. Ségrégation, délinquance, identités, islam, Paris, Vendémiaire, coll. « Géographies », 2011, 221 p., ISBN : 9782363580177.
Notice publiée le 05 décembre 2011

Présentation de l'éditeur

Les émeutes de 2005 ont mis au jour la profondeur de la crise qui secoue la nation française en jetant une lumière crue sur les banlieues et plus particulièrement sur les ghettos qu'on a laissé s'installer sur le territoire de la République. L'étude de deux cités qui ont joué un rôle emblématique dans ces émeutes, Clichy-sous-Bois et Grigny, permet à l'auteur de définir précisément comment se constitue un ghetto, et ce qui le caractérise : l'enclavement, le sous-équipement, les grands-ensembles dégradés, un taux de chômage élevé et une forte présence de population immigrée, principalement d'origine arabe. Boucs émissaires de la crise, les immigrés en provenance du Maghreb tiennent en effet une place à part dans la nation française, en particulier en raison de la guerre d'Algérie. Leurs enfants et leurs petits-enfants, la deuxième et la troisième génération, ont certes la nationalité française ; mais ils peinent à s'intégrer. Depuis les années 1980, face à la prolifération des zones de non droit, des organisations antiracistes ont tenté de faire entendre leurs voix. Or en quelques années, on a assisté à la radicalisation de ces militants des banlieues qui refusent désormais toute intégration, relayés en cela par certains intellectuels post colonialistes qui s'attaquent à l'idée même de nation. Entre " guerre des mémoires ", repentance, logique victimaire et montée du racisme, il est urgent d'amender le roman national... Cet ouvrage comprend un cahier couleurs de 16 pages de cartes permettant de comprendre la géographie des émeutes, des ghettos...

Haut de page