Navigation – Plan du site
Le thérapeute et le diplomate

Le thérapeute et le diplomate

Modélisation de pratiques de soin aux migrants
Claude de Jonckheere, Charles Chalverat, Loïse Rufini Steck, Abdelhak Elghezouani, Le thérapeute et le diplomate. Modélisation de pratiques de soin aux migrants, Genève, IES/HETS, coll. « CERES », 2011, 208 p..
Notice publiée le 06 décembre 2011

Présentation de l'éditeur

Les activités déployées dans une consultation psychothérapeutique pour migrants peuvent être comprises à la lumière de deux figures ; celles du « thérapeute et du « diplomate ». Les uns et les autres participent activement au processus de soin, représentent les bénéficiaires et témoignent de leur existence dans les institutions médico-sociales et politiques de la société d’accueil. Une des spécificités de ces acteurs est de prendre en compte la dimension culturelle des migrants ainsi que la diversité de significations que leurs troubles, maladies ou souffrances revêtent dans leur culture d’origine. Néanmoins, la nécessité – imposée par des troubles particuliers – de s’adresser aux migrants en tant qu’êtres singuliers constitués corporellement et psychiquement par leur culture dépasse la question de l’origine culturelle. Les auteurs mettent en relief des pratiques qui interrogent les manières de s’adresser à autrui et de comprendre son expérience, quelle que soit sa proximité culturelle ou son « exotisme ». Outre les institutions proposant des interventions auprès de migrants, la modélisation de ces pratiques « culturellement éclairées » faisant largement appel à des « interprètes communautaires » saura sans nul doute intéresser les personnes impliquées dans des domaines aussi variés que la thérapie, le travail social, l’enseignement ou encore la politique.

Haut de page