Navigation – Plan du site

Jacques Rey, Lyon, cité radieuse. Une aventure du Mouvement moderne international

Mohamed Benkirane
Lyon, cité radieuse
Jacques Rey, Lyon, cité radieuse. Une aventure du Mouvement moderne international, Lyon, Editions Libel, 2010, ISBN : 9782917659113.
Haut de page

Texte intégral

1L’ouvrage de Jacques Rey retrace l’évolution de la pratique architecturale et urbaine dans la métropole lyonnaise au cours du XXsiècle. Il montre comment, dans un Lyon traditionaliste et provincial, certaines personnalités, se référant explicitement au Mouvement moderne international, ont réussi à imposer leur point de vue et à bouleverser les pratiques et les modes de production locale, depuis l’agence d’architecture, jusqu’à l’entreprise de construction.

2Après une première partie où il replace le contexte historique, l’auteur relate les luttes d’influence ayant secoué les milieux lyonnais durant les années précédant la seconde guerre mondiale. Dans une ville dominée par l’ombre tutélaire de Tony Garnier et d’Edouard Herriot, il met en évidence les frictions permanentes qui opposaient de jeunes artistes modernes et avant-gardistes aux praticiens et théoriciens locaux se réclamant de la tradition lyonnaise. Il s’intéresse également à l’évolution de l’enseignement de l’architecture aux niveaux national et local pour montrer comment, progressivement, et en s’appuyant sur les nouvelles revues modernistes qui mettaient en avant les nouvelles forces créatives locales, une contestation de plus en plus importante se manifesta au sein même de l’école d’architecture de Lyon : les étudiants n’hésitaient plus à exprimer, avec courage, leur empathie pour la modernité et ce, même lors de leur sujet de diplôme.

3Jacques Rey aborde ensuite la dynamique qui s’est imposée à Lyon au lendemain de la libération et qui a permis à la nouvelle génération, formée avant la seconde guerre mondiale, de s’exprimer et de passer de la théorie à la pratique. Il revient notamment sur l’influence de René Gagès et Franck Grimal qui ont soutenu cette dynamique et qui se sont lancés, dès 1948, dans l’étude du schéma directeur du Groupement d’Urbanisme de la Région Lyonnaise qui fut la première étude lyonnaise se référant au Mouvement moderne international. L’auteur insiste par ailleurs sur l’énorme impact de l’opération Bron-Parilly, lancée en 1951, sur l’ensemble de l’agglomération. Il explique comment Bron-Parilly – la plus importante des 6 opérations lancées à l’échelle nationale par Eugene Claudius-Petit dans le cadre du « secteur industrialisé », et dans le but de contrer la crise du logement et de moderniser le secteur de la production du bâtiment – a profondément bouleversé, malgré certaines réticences, les pratiques en termes d’approches architecturale et urbaine, d’organisation et de collaboration au sein des équipes de maîtrise d’œuvre, d’innovation technique pour les besoins de l’exécution. Jacques Rey souligne et insiste sur l’intérêt et l’apport de l’opération Bron-Parilly qui a servi de champs d’expertise aux techniques, méthodes et conceptions nouvelles de l’urbanisme et de l’architecture.

4Après une partie dédiée à l’évolution de l’enseignement local de l’architecture, qui adopte, à partir des années 1950, une approche plus moderne et prenant toute liberté pour innover, rechercher et laisser émerger des idées nouvelles, Jacques Rey se consacre à la présentation de certaines œuvres des figures les plus marquantes de cette période, celles qui ont constitué une véritable avant-garde prosélyte du Mouvement moderne dans l’agglomération lyonnaise : René Gagès, François-Régis Cottin, Franck Grimal, Pierre Tourret, Pierre Genton, Jean Zumbrunnen et Michel Marin. Enfin, il conclut son ouvrage en mettant l’accent sur les dérives qui ont suivi et qui ont conduit à une crise profonde, de même qu’à une remise en question des principes ayant guidé cette modernisation du secteur du bâtiment.

5Lyon, ville moderne, de Jacques Rey, vient enrichir une bibliographie, déjà très vaste et diversifiée, consacrée à l’histoire du Mouvement moderne. Cet ouvrage, riche en illustration et accessible au grand public, diffère des exposés théoriques et des écrits techniques usuels. Il se limite à une transcription historique et une interprétation des faits. Son intérêt principal réside dans le fait qu’il permet de comprendre, dans une logique de reconstruction et de résolution de la crise du logement lors des 30 glorieuses, les mécanismes qui ont pris place et qui ont bouleversé les modes de production du bâtiment, à une échelle locale. Une évolution lente mais inexorable, et qui touche l’ensemble de l’industrie de la construction, est aisément perceptible entre le début du XXe siècle et le milieu des années 1970, que ce soit au niveau de la théorie, de l’enseignement, de la pratique professionnelle, de la production ou de la technique.

6En tant que lecteur, on peut toutefois être déstabilisé par l’organisation générale de l’ouvrage, et notamment par sa seconde partie – le véritable « corps » du texte d’ailleurs ! – qui regroupe, pêle-mêle, les petites luttes locales d’influence, la question de l’enseignement à l’échelle locale et nationale, le schéma directeur du Groupement d’Urbanisme de la Région Lyonnaise, l’opération de Bron-Parilly et la présentation des architectes les plus emblématiques ayant œuvré à Lyon, sans que l’on puisse clairement distinguer la manière dont se structure cet ensemble. On peut également regretter que l’opération de Bron-Parilly, malgré son importance et son impact, ait été la seule à trouver crédit aux yeux de l’auteur pour bénéficier d’un exposé détaillé, ce qui, implicitement, pourrait laisser penser que rien d’autre n’a été réalisé dans l’agglomération lyonnaise durant la même période.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Mohamed Benkirane, « Jacques Rey, Lyon, cité radieuse. Une aventure du Mouvement moderne international », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2011, mis en ligne le 07 décembre 2011, consulté le 24 juillet 2019. URL : http://journals.openedition.org/lectures/6971

Haut de page

Rédacteur

Mohamed Benkirane

Urbaniste, spécialiste ingénierie urbaine et génie civil

Haut de page

Droits d’auteur

© Lectures - Toute reproduction interdite sans autorisation explicite de la rédaction / Any replication is submitted to the authorization of the editors

Haut de page