Navigation – Plan du site

Christophe Guibert, Hassen Slimani, Emplois sportifs et saisonnalités. L'économie des activités nautiques : enjeux de cohésion sociale

Joachim Benet
Emplois sportifs et saisonnalités
Christophe Guibert, Hassen Slimani, Emplois sportifs et saisonnalités. L'économie des activités nautiques : enjeux de cohésion sociale, Paris, coll. « Logiques sociales », 2011, 242 p., ISBN : 9782296552807.
Haut de page

Texte intégral

  • 1 http://www.mango-surf.com/medias/interview_surf/christophe_guibert_surf_sociologie_131.php

1L’ouvrage Emplois sportifs et saisonnalités. L’économie des activités nautiques : enjeux de cohésion sociale écrit par Christophe Guibert1 et Hassen Slimani est le résultat d’une enquête, commanditée par l’Observatoire des Métiers de l’Animation et du Sport en Aquitaine, sur l’emploi saisonnier dans le secteur des sports nautiques dans les Landes. Face aux discours présentant les moniteurs sportifs comme une population à problèmes et précaire, les sociologues interrogent les stratégies des institutions publiques locales qui considèrent l’économie touristique comme un enjeu central de leur politique. Dans les Landes, les élus font de ces activités sportives le vecteur du développement de leur politique économique : « Le surf en particulier ne s’apparente plus uniquement à un simple « loisir de plage » mais contribue dorénavant à l’essor économique du sud de la côte aquitaine ».

2L’expansion du secteur marchand, dans les différents domaines de spécialité présentés au cours de l’ouvrage (l’aviron, le char à voile, le jet ski, le kitesurf, le ski nautique, la pêche, etc), alimente des tensions entre les moniteurs qui souhaitent garder des clubs construits autour d’une culture technique sportive et certains dirigeants qui élaborent des stratégies commerciales et économiques, comme la pluriactivité, visant à répondre aux demandes des touristes : « Les profits symboliques et économiques engendrés par le département des Landes, en particulier les communes littorales comme en témoignent les stratégies affirmées d’identification territoriale grâce à la « plage » et aux activités dites de glisse […] ne correspondent pas aux avantages que peuvent espérer en attendre, professionnellement parlant, les moniteurs sportifs ». Le maire de Seignosse, « ville surf », s'appuie sur les ressources naturelles (les vagues) et les circuits du surf (compétitions) pour élaborer un projet visant à valoriser ces activités : « Être une ville hôte d'une étape du circuit professionnel de surf assure une visibilité sans faille et des retombées politiques non négligeables pour les élus qui savent utiliser à bon escient cette fenêtre médiatique. Appréhendé tel un produit d'appel par les municipalités et les offices de tourisme, le surf de haut niveau rompt avec la pratique en club et la pratique « libre » ».

3Si l’ouvrage montre comment les municipalités construisent ces stratégies d’identification territoriale, on ne voit pas apparaître les tensions et les formes de résistances des moniteurs sportifs, dont la composition sociale reste ambiguë jusqu’à la fin de l’ouvrage.

  • 2 Guibert C., L'univers du surf et stratégies politiques en Aquitaine, Paris, L'Harmattan, 2006.

4Les travaux de Christophe Guibert tentent d’invalider l’idée selon laquelle les moniteurs sportifs connaîtraient une certaine précarité2. Il questionne aussi ce que font les moniteurs sportifs en dehors des saisons touristiques : ils sont plus souvent entrepreneurs, cadres et professions techniques avec un haut niveau de diplôme, professions libérales (médecins, kinés) et ils sont moins souvent ouvriers, employés et demandeurs d’emploi. Les clients des associations et des entreprises sont aussi recrutés, pour moitié, parmi les fils de cadres supérieurs, ingénieurs et chefs d’entreprise contre 2,3% de fils d’ouvriers.

5Les auteurs ont privilégié des descriptions nombreuses et éparses plutôt que des monographies. Le recueil de données empiriques dans ce monde sportif très hétérogène aurait pu se concentrer sur quelques établissements sportifs afin de faire apparaître les tensions décrites plus haut.

  • 3 http://www2.dijon.inra.fr/esr/pagesperso/renahy/Ethno2001.pdf

6De plus, si les municipalités reconstruisent une économie locale du surf, on aurait pu interroger la façon dont les identités des moniteurs sportifs sont construites par les engagements dans les clubs locaux (on se réfère ici au travail ethnographique de Nicolas Renahy dans un club de football amateur3), mais aussi par des réseaux de sociabilité liés à cette appartenance locale. Quels changements sont introduits par l’économie touristique dans la construction de leur identité, quels sont les effets sur les processus de recrutement et les formations de ces moniteurs ? Sur ce point, les sociologues donnent quelques pistes dans leur panorama des institutions sportives, associations et entreprises. Ils précisent aussi que les effets produits par ces politiques économiques ne pourront être perçus que sur la longue durée.

7Ils affirment que « l’économie touristique traditionnelle, qui singularise le territoire est intégrée aux modes de vie autochtones », mais ne tentent pas de le démontrer  par une approche mettant en perspective les formes d’engagement local des moniteurs dans la construction de leur identité professionnelle – masculine ? (la dimension sexuée de cette activité professionnelle n'est pas interrogée) - et les effets de l’économie touristique dans les conceptions, les recrutements et les carrières de ces agents.

Haut de page

Notes

1 http://www.mango-surf.com/medias/interview_surf/christophe_guibert_surf_sociologie_131.php

2 Guibert C., L'univers du surf et stratégies politiques en Aquitaine, Paris, L'Harmattan, 2006.

3 http://www2.dijon.inra.fr/esr/pagesperso/renahy/Ethno2001.pdf

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Joachim Benet, « Christophe Guibert, Hassen Slimani, Emplois sportifs et saisonnalités. L'économie des activités nautiques : enjeux de cohésion sociale », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2012, mis en ligne le 06 janvier 2012, consulté le 16 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/lectures/7147

Haut de page

Droits d’auteur

© Lectures - Toute reproduction interdite sans autorisation explicite de la rédaction / Any replication is submitted to the authorization of the editors

Haut de page