Navigation – Plan du site

« Varia », Revue d'études en agriculture et environnement/Review of Agricultural and Environmental Studies, vol. 92, N° 2, 2011

Etienne Chomarat
Varia
« Varia », Revue d'études en agriculture et environnement / Review of Agricultural and Environmental Studies, vol. 92, N° 2, 2011, INRA, ISSN : 1966-9607.
Haut de page

Texte intégral

1Cette revue nous donne à voir trois études économiques et une étude sociohistorique. Bien qu’elles touchent toutes à l’agriculture et/ou à l’environnement, elles portent sur des sujets différents, ce qui n’est pas pour donner une vision d’ensemble sur un sujet précis. Fidèle à la mission de l’INRA, ce numéro apporte plutôt des précisions particulières sur des moyens à mettre en œuvre afin d’améliorer, en général, la gestion de ressources naturelles.

2L’économie des ressources naturelles et de l’environnement, dont relèvent les trois travaux économiques, cherche notamment à examiner les moyens de prendre en compte les externalités associées aux activités économiques de sorte à arriver à une « gestion optimale » des ressources. C’est ainsi que C. Ropars-Collet et P. Le Goffe, dans leur article Nuisible ou gibier ? Analyse économique de la chasse des grands animaux en France, développent un modèle théorique pour analyser les relations entre comportement des chasseurs, évolution de la population de sanglier, et dégâts provoqués par ces animaux. Étant passés, en France, d’une situation de « tragédie des communs » (situation de surexploitation d’une ressource du fait de son caractère non exclusif mais rival) dans les années quatre-vingt-dix, à une situation de surpopulation, les auteurs montrent que les réglementations actuelles ne permettent pas d’arriver à l’optimum. Le modèle détermine donc un niveau de taxe qui permettrait, en influençant la chasse de gibier, d’arriver à une quantité de gibiers optimale du point de vue économique et social, c'est-à-dire la quantité qui maximiserait le bénéfice social (différence entre les bénéfices des chasseurs et les coûts supportés par les agriculteurs et d’autres).

3De même, quatre économistes brestois comparent les effets potentiels d’une taxe et d’un droit d’entrée sur les consentements des touristes à visiter et financer de nouvelles réserves naturelles dans le golfe du Morbihan. À l’aide d’une méthode empirique (l’évaluation contingente) d’évaluation des consentements à payer, et d’une étude économétrique, ils cherchent à déterminer l’influence respective de ces deux modes de paiement (chose qui fait débat chez les économistes) sur les comportements des touristes, en les distinguant d’autres facteurs socio-économiques (l’âge, le revenu…) et culturels. Ils en arrivent au résultat que la taxe serait plus appropriée pour financer un tel bien public, les touristes étant disposés à payer plus avec une taxe (taxe d’hébergement).

4Avec une approche plus institutionnelle et macroéconomique, T.E.Beke étudie les facteurs influençant l’adoption de variétés « améliorées » de riz en Côte d’Ivoire. Il développe aussi un modèle économique et effectue une étude économétrique afin de montrer quels sont les facteurs les plus influant. Son apport principal est notamment de montrer, outre le rôle de l’âge, du capital humain, de la taille de l’exploitation etc., l’importance de l’accès au crédit et des coûts de transport, variables que peu d’études avaient pris en compte.

5Enfin citons l’article de M. Hrabanski, qui, entre sociologie des pratiques professionnelles et sociologie politique, propose une lecture de l'évolution des « modes de représentations » des groupes d’intérêts des élites agricoles et industrielles des marchés de la betterave et du sucre auprès des instances européennes. Distinguant trois périodes dans l’évolution de leurs relations, l’auteur montre comment les pratiques de lobby sont construites historiquement et socialement. Suivant ceci, elle affirme que les professionnels du sucre durent s’adapter, à partir de la globalisation des années 1980, aux nouvelles attentes de la Commission européenne, soulignant l’importance que prennent alors la mobilisation du carnet d’adresses et le recours à l'expertise. L'analyse porte ainsi sur les continuités et discontinuités de ces relations politiques et sociales et veut montrer comment, depuis les années 1980, la Commission, à travers la multiplication des acteurs entendus et la régulation des pratiques (livres blancs, chartes de bonnes pratiques…), institue une concurrence et pousse les représentants des lobbys à se conformer à un ensemble de normes (normes de l'action publique), sans quoi ils perdraient leur légitimité. Bien que la position hégémonique des lobbys de ce secteur ne soit pas remise en cause, cette institutionnalisation des pratiques amène plus de transparence et de régulation du lobbying. De plus, elle permet d'infirmer « la thèse selon laquelle le lobbying constituerait une certaine forme de privatisation de l’action publique (Demortain, 2 005) ».

6Ce volume de la revue intéressera donc avant tout les économistes et les personnes qui s’intéressent à la mise en place de politiques publiques régulant les activités agricoles et notre rapport à l’environnement. Bien qu'il n'y ait pas de cohérence d'ensemble de ces articles, ce volume donne un aperçu de travaux contemporains d'analyse des politiques publiques. Le caractère technique de trois des quatre articles rebutera ceux qui n’ont pas trop de connaissances mathématiques et plus particulièrement en économétrie. L’article de M. Hrabanski est plus facile à aborder, et intéressera ceux qui veulent en savoir plus sur les relations entre industriels et politiques.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Etienne Chomarat, « « Varia », Revue d'études en agriculture et environnement/Review of Agricultural and Environmental Studies, vol. 92, N° 2, 2011 », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2012, mis en ligne le 18 janvier 2012, consulté le 16 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/lectures/7276

Haut de page

Rédacteur

Etienne Chomarat

Étudiant en master d'analyse économique et développement international à l'université d'Auvergne

Articles du même rédacteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Lectures - Toute reproduction interdite sans autorisation explicite de la rédaction / Any replication is submitted to the authorization of the editors

Haut de page