Navigation – Plan du site
Georges Fourest ou le carnaval de la littérature

Georges Fourest ou le carnaval de la littérature

Laurent Robert, Georges Fourest ou le carnaval de la littérature, Dijon, Éditions universitaires de Dijon, coll. « Ecritures », 2012, 260 p., ISBN : 978-2-364-41008-4.
Notice publiée le 23 janvier 2012

Présentation de l'éditeur

Certains poètes jouissent d'une notoriété ambiguë. Trop - faussement - léger pour être un classique, Georges Fourest (1864-1945), l'auteur de La Négresse blonde et du Géranium ovipare, n'est cependant pas dénué d'admirateurs fervents, parmi lesquels se croisent poètes avant-gardistes et académiciens, lycéens tentés par l'impertinence et amateurs de littérature du second rayon. Souvent associée à la Décadence et à la littérature fin de siècle, sa poésie échappe pourtant aux circonstances qui l'ont vu naître. Presque constamment au second degré, elle entraîne le patrimoine littéraire dans une folle sarabande. Comme tout carnaval, c'est une fête débridée, joyeuse et morbide à la fois, où l'ancien est enterré pour mieux renaître, rhabillé de neuf. Lire Fourest aujourd'hui revient donc à se plonger, non sans gourmandise, dans une des rares oeuvres poétiques françaises dont la littérature soit l'objet même.

Haut de page