Navigation – Plan du site
Jean-Jacques Rousseau ou l'esprit de solitude

Jean-Jacques Rousseau ou l'esprit de solitude

Georges-Arthur Goldschmidt, Jean-Jacques Rousseau ou l'esprit de solitude, Presses universitaires de Lyon, 2012, 179 p., 1ère éd., 1978, ISBN : 978-2-7297-0849-8.
Notice publiée le 05 mars 2012

Présentation de l'éditeur

Comment lire Rousseau ? La réponse à une telle question exige que l'on passe outre à certaines pudeurs, en tout cas que l'on rompe certains silences qui arrangent assurément tout le monde mais qui font offense à la vérité. Rousseau lui-même tient à nous faire savoir qu'il se risque en terrain scabreux. Il forme, dit-il, une entreprise "qui n'eut jamais d'exemple". Non qu'avant lui personne ne se soit raconté. Mais personne n'avait osé dévoiler cet irracontable que chacun pourtant héberge en soi, noyau de notre "je" en même temps que clé du "moi universel". A cet égard, sa tentative entend instaurer un nouveau type de rapport humain, débarrassé de la pesanteur de la norme, exclusivement fondé sur la confession de la singularité. Confession surtout d'une solitude qu'il devient enfin possible d'assumer, dans la mesure où elle se révèle comme le seul point de rencontre authentique avec autrui.

Haut de page

Notes de la rédaction

Nouvelle édition révisée par l'auteur

Préface inédite de Lionnel Bourg

Haut de page