Navigation – Plan du site
Genre et rapports sociaux de sexe

Genre et rapports sociaux de sexe

Roland Pfefferkorn, Genre et rapports sociaux de sexe, Lausanne, Page 2, coll. « Empreinte », 2012, 140 p., ISBN : 9782940189489.
Notice publiée le 14 mars 2012

Présentation de l'éditeur

Le mouvement des femmes a été à l’origine d’une effervescence théorique qui s’est traduite par la production d’un corpus de concepts extrêmement riche. Par exemple ceux de patriarcat, de mode de production domestique, de travail domestique, de travail productif et reproductif et de division sexuelle du travail, sans compter ceux de sexe social, sexage, classe de sexe. Par ailleurs, les concepts de genre et de rapports sociaux de sexe s’inscrivent durablement dans le paysage. De nombreuses théoriciennes qui se reconnaissent dans le courant matérialiste cherchent à penser les rapports entre les sexes en privilégiant ses fondements matériels, notamment économiques, sociopolitiques, voire physiques sans négliger pour autant les dimensions symboliques. La manière dont la séparation et la hiérarchisation entre hommes et femmes sont produites est au cœur de leurs réflexions. Ces élaborations ont permis de rompre avec l’idéologie de la complémentarité «naturelle» des sexes, de penser les rapports antagoniques entre le groupe des hommes et celui des femmes dans le but de les transformer.

C’est à la présentation de ce corpus de concepts qu’est consacré le présent volume. L’objectif est de rendre compte de la diversité, de la richesse et des limites des analyses produites et de rappeler quelques-uns des débats, controverses et divergences qui ont traversé le mouvement des femmes.

Haut de page