Navegación – Mapa del sitio

François de Singly, Comment aider l'enfant à devenir lui-même ?. Guide de voyage à l'intention du parent

Igor Martinache
Comment aider l'enfant à devenir lui-même ?
François de Singly, Comment aider l'enfant à devenir lui-même ? Guide de voyage à l'intention du parent, Armand Colin, col. « Eléments de réponse », 2009, 156 p., @ean : 9782200353995.
Inicio de página

Texto completo

  • 1 Voir par exemple Anthony Giddens, La transformation de l'intimité , Paris, Hachette, 2006 (1ère éd. (...)
  • 2 Voir notamment La fatigue d'être soi, Paris, Odile Jacob, 1998
  • 3 On pense dans le cas qui nous intéresse à l'émission « Super Nanny » diffusée par la chaîne privée (...)
  • 4 Parmi lesquels pourront sans doute être rangés certains psychothérapeutes

1Étrange paradoxe des sociétés contemporaines, entrées dans ce que certains auteurs qualifient de « seconde modernité » ou « modernité avancée » 1 : alors que l'autonomie individuelle semble y avoir été érigée en fin dernière, leurs membres semblent plus que jamais en demande de guides. C'est que l'injonction paradoxale à « être soi-même », autrement dit à « choisir » sa vie est éminemment anxiogène, ainsi que l'a bien développé Alain Ehrenberg dans ses différents écrits 2. Cela a en tous les cas servi la marchandisation très lucrative du conseil en vie personnelle, incarnée notamment par la figure des « coaches individuels » popularisés par certains programmes télévisuels 3. Pour les franges insuffisamment solvables de la population, cette catégorie d'experts 4 décline heureusement ses conseils par écrit, dans la presse spécialisée, et, bien entendu, sous forme de livres. L'éducation des enfants semble particulièrement porteur en la matière, du fait sans doute qu'il redouble cette question du « devenir soi-même ».

  • 5 Et voulant se conformer en cela à la distinction entre le "métier" (ou "vocation", les deux termes (...)
  • 6 Voir notamment le manuel qu'il a récemment cosigné avec Danilo Martucelli, Les sociologies de l'ind (...)
  • 7 Catégorie qu'il a forgée pour désigner un nouvel état transitoire entre l'enfance et l'adolescence. (...)

2Quoiqu'il en soit, cela fait maintenant bien longtemps que le créneau éditorial est investi par des psychologues de tous horizons. Il était cependant jusqu'à présent déserté par les sociologues, soucieux peut-être d'éviter un discours trop directement normatif 5. François de Singly a cependant décidé de rompre la "règle" en publiant aujourd'hui ce petit guide à l'usage des parents. Professeur de sociologie à l'Université Paris-Descartes et directeur du Centre de recherche sur les liens sociaux (Cerlis), ce spécialiste de la famille, de l'individu 6 et de la construction de la personnalité chez l'enfant et l'« adonnaissant » 7 n'en est cependant pas tout à fait à son coup d'essai, habitué notamment des colonnes du magazine féminin « Elle ».

  • 8 Voir notamment les deux volumes d'articles intitulés Contre feux, Paris, Raisons d'agir, 1998
  • 9 Voir Fortune et infortune de la femme mariée, Paris, PUF, 2004 (1ère éd. : 1987)
  • 10 En supposant la distinction réellement pertinente...
  • 11 Voir Eduquer ses enfants. L'urgence d'aujourd'hui, Paris, Odile Jacob, 2008

3Reste que l'ouvrage qu'il propose cependant ici constitue un objet éditorial peu identifié dans sa forme et l'usage qu'il vise. Rejoignant d'une certaine manière la volonté d'intervention publique d'un Pierre Bourdieu 8 dans les pas duquel il s'est inscrit, du moins dans ses premiers travaux 9, François de Singly a donc choisi le terrain non pas tant politique que moral 10. Au-delà d'une synthèse d'un certain nombre de travaux sociologiques (dont les siens) et philosophiques consacrés à la question de la « socialisation primaire », autrement dit de la construction de la personnalité durant l'enfance et l'adolescence, son intervention se veut une charge directe contre le retour d'un certain conservatisme pédagogique autoritaire, illustré entre autres par les écrits du pédo-psychiatre Aldo Naouri 11. Un discours pédagogique qui, sous couvert de dénoncer les dérives de « l'enfant roi » et la « démission » supposée des parents, en appelle à adopter une attitude martiale excluant largement le dialogue et l'explication.

  • 12 Voir Le maître ignorant, Paris, 10/18, 2004

4François de Singly s'inscrit donc en faux, montrant qu'il existe en quelque sorte une « troisième voie » entre l'autoritarisme sourd et aveugle et la culture d'une relation trop horizontale entre parents et enfants. Les parents d'aujourd'hui, explique-t-il, doivent se faire « voyagistes », accompagnateurs d'un « voyage-découverte », capable de fixer des cadres tout en laissant leur progéniture réaliser ses propres expériences en leur sein. Ils doivent cependant également veiller à leur fournir les ressources nécessaires, notamment affectives, en étant à l'écoute sans être envahissants. Tout est question d'équilibre à en lire De Singly : il faut être capable de développer une culture commune avec ses enfants pour leur permettre d'endosser leur rôle de « fille » ou « fils de », tout en les laissant participer seuls à leur « culture générationnelle », voire développer une identité singulière. La modestie et l'écoute apparaissent ainsi comme les vertus cardinales de ces éducateurs, et l'auteur convoque ainsi comme modèle pédagogique Joseph Jacopot, le « maître-ignorant » récemment réhabilité par Jacques Rancière 12. Les lecteurs familiers de François de Singly n'apprendront à la vérité pas grand chose de nouveau. Parmi les nombreuses illustrations qui émaillent le texte - extraits d'entretiens, fictions romanesques ou cinématographiques, mais aussi articles de la presse dite « féminine »-, ils pourront même retrouver certains exemples chers au sociologue, comme le très riche film de Kim Rossi Stuart, Libero (2006).

5Outre la gêne que pourra occasionner chez certains le caractère prescriptif de l'ouvrage, on pourra regretter la relative apesanteur sociale dans laquelle flottent les observations et remarques de l'auteur. Outre le fait que la situation socio-professionnelle des parents puisse générer toute une série de tensions entravant la réalisation de tels conseils, le rôle des autres instances de socialisation est largement laissé de côté. Tout juste est-il fait mention des travaux de Dominique Pasquier sur le fait que le rôle des pairs et des médias auraient pris l'ascendant sur la famille l'école 13. Et en remarquant que les familles sont inégalement dotées dans les ressources économiques et culturelles qu'elles peuvent mobiliser pour supporter leurs enfants, il note sans plus de développement que « les politiques vis-à-vis de l'enfance et de la jeunesse doivent donc proposer des activités, en dehors de l'école et des politiques scolaires, pour que le temps libre soit aussi un temps de formation personnelle » (p.89). La question de l'usage inégal du temps libre constitue à n'en pas douter un thème essentiel. Sans doute n'était-ce pas tout à fait l'objet du livre de François de Singly, mais ces deux exemples incitent à penser qu'on ne peut pas tout à fait envisager l'éducation familiale sans la relier étroitement à la question scolaire - qui elle-même ne se réduit pas à la crispation parentale. Comme l'a souligné Robert Castel dans une perspective quelque peu différente, la construction d'un individu autonome « positif » ne peut se faire sans « supports » collectifs 14. Espérons que ce petit guide de François de Singly pourra aider certains parents à jouer leur part de ce rôle, tout en soulageant certaines de leurs angoisses.

Inicio de página

Notas

1 Voir par exemple Anthony Giddens, La transformation de l'intimité , Paris, Hachette, 2006 (1ère éd. : 1992) ou Ulrich Beck, La société du risque, Paris, Flammarion, 2001 (1ère éd. : 1986)

2 Voir notamment La fatigue d'être soi, Paris, Odile Jacob, 1998

3 On pense dans le cas qui nous intéresse à l'émission « Super Nanny » diffusée par la chaîne privée M6

4 Parmi lesquels pourront sans doute être rangés certains psychothérapeutes

5 Et voulant se conformer en cela à la distinction entre le "métier" (ou "vocation", les deux termes étant rendus en allemand par le seul mot de "Beruf") de « savant » et celui de « politicien » énoncée par Max Weber dans deux célèbres discours : Le Savant et le politique, Paris, Union Générale d'Éditions, 1963 (1ère éd. : 1919), intégralement disponible en ligne sur le site des Classiques des sciences sociales

6 Voir notamment le manuel qu'il a récemment cosigné avec Danilo Martucelli, Les sociologies de l'individu, Paris, Armand Colin, 2009

7 Catégorie qu'il a forgée pour désigner un nouvel état transitoire entre l'enfance et l'adolescence. Voir son ouvrage, Les adonnaissants, Paris, Armand Colin, 2006

8 Voir notamment les deux volumes d'articles intitulés Contre feux, Paris, Raisons d'agir, 1998

9 Voir Fortune et infortune de la femme mariée, Paris, PUF, 2004 (1ère éd. : 1987)

10 En supposant la distinction réellement pertinente...

11 Voir Eduquer ses enfants. L'urgence d'aujourd'hui, Paris, Odile Jacob, 2008

12 Voir Le maître ignorant, Paris, 10/18, 2004

13 Cultures lycéennes. La tyrannie de la majorité, Paris, Autrement, 2005

14 Voir « Le défi de devenir un individu. Esquisse d'une généalogie de l'individu hypermoderne », La montée des incertitudes, Paris, Seuil, 2009, pp.401-449

Inicio de página

Para citar este artículo

Referencia electrónica

Igor Martinache, « François de Singly, Comment aider l'enfant à devenir lui-même ?. Guide de voyage à l'intention du parent », Lectures [En línea], Reseñas, 2009, Publicado el 25 octubre 2009, consultado el 20 agosto 2019. URL : http://journals.openedition.org/lectures/806

Inicio de página

Redactor

Igor Martinache

Professeur agrégé (PRAG) en sciences économiques et sociales à l’Université Lille-1, et rédacteur en chef du site Agora / Sciences sociales. Igor Martinache est membre du comité de rédaction de Lectures.

Artículos del mismo autor

Inicio de página

Derechos de autor

© Lectures - Toute reproduction interdite sans autorisation explicite de la rédaction / Any replication is submitted to the authorization of the editors

Inicio de página