Navigation – Plan du site

Daniel Frandji, Philippe Vitale, Actualité de Basil Bernstein. Savoir, pédagogie et société

Frédérique Giraud
Actualité de Basil Bernstein
Daniel Frandji, Philippe Vitale (dir.), Actualité de Basil Bernstein. Savoir, pédagogie et société, Presses universitaires de Rennes, coll. « Le sens social », 2008, EAN : 9782753507432.
Haut de page

Notes de la rédaction

Un site à visiter : Presses Universitaires de Rennes

Texte intégral

1Des travaux de Basil Bernstein, ce sont les premiers, notamment les études réunies dans Langages et classes sociales, qui sont les plus connus. Si l'on sait que la question clef dans ce travail est de comprendre comment se produisent les inégalités scolaires statistiquement observées, dans une perspective sociolinguistique, on ignore le plus souvent que Bernstein a étendu son domaine d'investigation empirique au procès social d'apprentissage dans son ensemble.

2Actualité de Basil Bernstein. Savoir, pédagogie et société devrait remédier à cette invisibilité. Les contributions réunies dans cet ouvrage permettent de mieux cerner les contours d'une vie de recherche, et donnent toute la mesure au caractère heuristique de la sociologie de Bernstein, dont l'apport est trop souvent limité à ses travaux des années 1960. Le livre Actualité de Basil Bernstein. Savoir, pédagogie et société, est issu d'un colloque international, qui s'est tenu à Lyon en 2007 et s'intitulait « Enjeux sociaux, savoirs, langage et pédagogie » : il intègre et prolonge les communications qui y ont été données, à l'occasion de la traduction française et de la publication du dernier ouvrage de Basil Bernstein, Pédagogie, contrôle symbolique et identité (2007).

3Basil Bernstein est né de parents immigrés juifs dans les années 20, dans un quartier populaire de l'East London. Menuisier avant la Seconde Guerre Mondiale, il s'engage pendant celle-ci dans la Royal Air Force. Après la guerre, il travaille comme formateur dans un centre d'aide sociale pour des immigrants défavorisés de l'East London. C'est là que Basil Bernstein se familiarise avec les questions des relations entre classe sociale et apprentissage, avec le processus de transmission des valeurs et des normes. Cette expérience aiguise sa réflexion sur les classes sociales et la pédagogie, qu'il formalise dans un diplôme de master en sociologie à la London School of Economics. Il passe en 1954 un certificat d'enseignement, et enseigne dans un collège à des stagiaires d'origine populaire, où il expérimente de nouvelles méthodes d'apprentissage. Dans le cadre d'un diplôme de troisième cycle, toujours à la London School of Economics, Basil Bernstein étudie le rapport entre le langage et les classes sociales.

4En 1960 il publie sans doute son article le plus connu, « Langage et classes sociales » dans le British journal of sociology. L'obtention d'une bourse de recherche en 1961 à l'University college de Londres en linguistique, lui permet d'approfondir ses intuitions fondamentales : les registres langagiers des individus sont liés à un contexte et à une structure sociale. De 1964 à 1968, il étudie l'apprentissage du langage chez les jeunes enfants de classes moyennes et ouvrières, dans les crèches de l'Est de Londres, recherche pour laquelle il a été recruté en 1963 comme « senior lecturer » en sociologie de l'éducation à l'Institut d'éducation de Londres. Contre une lecture misérabiliste, Basil Bernstein montre que les registres langagiers sont générés, reproduits et transformés dans la famille et la salle de classe. L'analyse du contexte d'apprentissage joue un rôle fondamental pour Basil Bernstein. En 1971, il publie Class, codes and Control. Theoretical studies towards a sociology of language, le second volume sort en 1973, ouvrages qui passent inaperçus chez les sociologues français. Il faut attendre les travaux de Viviane Isambert-Jamati (notamment Crises de la société, crises de l'enseignement en 1970) et l'écho et soutien de Claude et Christiane Grignon pour que commence à être reconnus les apports de Basil Bernstein. En 1975 Langage et Classes sociales est publié dans la collection « Le sens commun » dirigée par Pierre Bourdieu. Progressivement Basil Bernstein basculera d'un intérêt pour le langage à l'étude systématique du discours et de la pédagogie, s'interrogeant sur la manière dont la pédagogie influence le contenu à transmettre, le dispositif d'apprentissage et détermine l'apprentissage des apprenants. Il est conduit à interroger les savoirs transmis, leur sélection, transposition, leur diffusion au sein de la classe, si bien qu'il développe une sociologie du curriculum.

5Ce qui fait l'intérêt de l'ouvrage, c'est la diversité des contributions proposées. Certains auteurs proposent une entrée épistémologique : ainsi en est-il de la communication « Lire Basil Bernstein, un point de vue d'épistémologie sociologique » de Nicole Ramagnino qui pose la question suivante « Comment lire Basil Bernstein, penser avec lui et au-delà de lui ? », question qui résume parfaitement le propos général de l'ensemble des contributions. Le lecteur trouvera dans les deux premières contributions de l'ouvrage de Roger Establet «  La présence très actuelle de Basil Bernstein dans la sociologie française de l'éducation » et Brian Davies « Pourquoi Bernstein ? » matière à l'analyse de la réception de l'œuvre de Basil Bernstein. Tous deux montrent la réception paradoxale de l'œuvre de Basil Bernstein en France et dans le monde anglo-saxon. Certains auteurs offrent une analyse théorique de l'œuvre de Basil Bernstein, ainsi Claude Grignon qui dans « Handicap linguistique, handicap social, et handicap intellectuel » rappelle les débats autour des notions de code linguistique (code restreint et élaboré). D'autres auteurs ont choisi une voie d'entrée plus empirique, autour de travaux ayant pour support les travaux de Basil Bernstein (par exemple la communication de Nadège Pandraud « Recontextualisation des savoirs savants et action d'apprentissage : le cas d'une traduction des programmes de français dans l'écriture d'un conte en 6e ».

6Autant dire que les paris au fondement de Actualité de Basil Bernstein. Savoir, pédagogie et société : retour sur un programme de recherche, présentation de la genèse et des révisions successives de l'œuvre de Basil Bernstein, désir d'attiser la (re)connaissance d'une œuvre multidimensionnelle sont fort bien tenus dans cet ouvrage. La proposition d'une bibliographie complète de l'auteur en fin d'ouvrage complète de façon très pertinente l'ensemble des contributions.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Frédérique Giraud, « Daniel Frandji, Philippe Vitale, Actualité de Basil Bernstein. Savoir, pédagogie et société », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2009, mis en ligne le 11 novembre 2009, consulté le 17 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/lectures/817

Haut de page

Rédacteur

Frédérique Giraud

Allocataire-monitrice à l’ENS de Lyon, doctorante au Centre Max Weber, équipe DPCS (Dispositions, Pouvoirs, Cultures, Socialisations). Frédérique Giraud est rédactrice en chef de Lectures.

Articles du même rédacteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Lectures - Toute reproduction interdite sans autorisation explicite de la rédaction / Any replication is submitted to the authorization of the editors

Haut de page