Navigation – Plan du site
La protestation des larmes

La protestation des larmes

Le mélodrame de la femme inconnue
Stanley Cavell, La protestation des larmes. Le mélodrame de la femme inconnue, Éditions Capricci, coll. « Cinéma », 2012, 326 p., traduit de l'américain par pauline Soulat, ISBN : 978-2-918040-34-7.
Notice publiée le 24 avril 2012

Présentation de l'éditeur

Dans son ouvrage le plus célèbre écrit en 1981,  À la recherche du bonheur, Stanley Cavell, se basant sur sept grandes comédies classiques hollywoodiennes, théorise l’existence d’un genre nouveau, la comédie du remariage.

Avec La Protestation des larmes (1996), le grand philosophe américain complète ce travail en définissant un genre symétrique : le mélodrame de la femme inconnue. À travers l’étude de quatre films des années 1930-1940, Cavell dresse le portrait d’héroïnes isolées qui partagent le besoin d’exister par elles-mêmes et d’être éduquées, et qui ne peuvent pourtant dépasser leur condition qu’en dehors du cadre du mariage.

Revendiquant de nouveau l’importance de mêler les disciplines comme la philosophie, l’esthétique ou la psychanalyse et de les faire dialoguer avec les oeuvres de la culture populaire que sont les films, Cavell développe une réflexion à la fois exigeante et enjouée.

Haut de page