Navigation – Plan du site
La statistique en action

La statistique en action

Stéphane Moulin (dir.), « La statistique en action », Sociologie et Sociétés, Vol. XLIII, No 2, automne 2011, 2012, Montréal, Presses universitaires de Montréal, ISSN : 0038-030X.
Notice publiée le 03 mai 2012

Présentation de l'éditeur

La mobilisation intensive des outils de la statistique pour l’étude des  phénomènes  sociaux  a  contribué  au  développement  de  la statistique  sociale.  Cependant,  la  statistique  sociale  peut  être  aussi prise  comme  un  objet  d’analyse  pour  une  sociologie  se  situant  à l’intersection  entre  la  sociohistoire  des  sciences  et  l’analyse  des politiques publiques.

La sociologie des quantifications ainsi construite tente de saisir l’effet de la transformation des qualités en quantités sur les  modalités  concrètes  de  l’action  publique  et  sur  la  construction des  représentations  du  monde  social.  En  prenant  pour  prisme  cette optique  sociologique  de  la  quantifi cation,  les  contributions  de  ce numéro  de  Sociologie  et  sociétés  explorent  les  articulations  entre  les rhétoriques  quantitatives  et  les  référentiels  de  l’action  publique  à travers des thématiques aussi variées que le débat linguistique, la santé mentale,  l’éducation,  l’emploi,  l’ethnicité,  ou  la  sécurité  aérienne.

Dans ce numéro, les statistiques y sont vues comme des rhétoriques quantitatives,  c’est-à-dire  des  instruments  de  la  volonté  au  service de  la  persuasion,  pour  mieux  justifi er  une  politique  publique  ou mieux  faire  apparaître  l’urgence  d’agir.  Des  histoires  singulières  de quantification  nous  sont  relatées  qui  nous  révèlent  des  dynamiques de représentations sociales et d’enjeux sociaux, mais aussi parfois des stratégies d’acteurs qui luttent ou négocient au service d’une logique d’action, d’une cause ou d’un intérêt.

Sommaire

 

Stéphane Moulin

Présentation : la statistique en action / Content: Statistics in Action

 

I. Rhétoriques quantitatives / I. The Rhetoric of Quantification  

   

Jean-Guy Prévost

Statistiques linguistiques, rhétorique quantitative et effets de perspective

   

Hélène Buisson-Fenet et Éric Verdier

Une régionalisation impossible ? La régulation des formations professionnelles initiales en France : concurrences institutionnelles et hiérarchie d’instruments statistiques

   

Xavier Briffault et Olivier Martin

Déprimer par les nombres : le façonnage statistique et psychométrique des dépressions contemporaines

   

Corine Eyraud

Une comptabilité d’entreprise pour les États ? Un dispositif de quantification économique soumis à l’analyse sociologique. Le cas français

   

Dimitri Della Faille

Éléments de polémique dans les manuels techniques d’assistance à la production de statistiques sociales pour le développement

   

Mélanie Deslauriers, Claire Durand et Gérard Duhaime

Que se cache-t-il derrière les portraits statistiques nationaux ? Le cas des Amérindiens au Québec

 

 

II. Sociohistoires de quantification / II. Tales of Social Quantification  

   

Claudia Daniel

L’objectivation des risques, le langage des certitudes : les statistiques du travail en Argentine pendant la période 1930-1943

   

Pierre Doray, Jean-Guy Prévost, Quentin Delavictoire, Stéphane Moulin et Jean-Pierre Beaud

Usages des statistiques et actions publiques : les politiques de lutte contre le décrochage scolaire au Québec

   

Étienne Penissat

Quantifier l’effet « pur » de l’action publique : entre luttes scientifiques et redéfinition des politiques d’emploi en France

   

Christine Fassert

Tout ce qui compte ne peut être compté : la (non-) fabrication d’un indicateur de sécurité dans le contrôle aérien

   

Annick Kieffer et Rémi Tréhin-Lalanne

La fabrication d’un consensus : la révision de la Classification Internationale Type de l’Éducation

   

Jean Isseri et Nicole Isseri

La production statistique d’un intervenant social : une configuration sociocognitive improbable ?

 

Hors thème / Non thematic  

   

Emmanuelle Santelli et Beate Collet

De l’endogamie à l’homogamie socio-ethnique : réinterprétations normatives et réalités conjugales des descendants d’immigrés maghrébins, turcs et africains sahéliens

 

Haut de page