Navigation – Plan du site
Le triomphe de l'image

Le triomphe de l'image

Une histoire des pseudo-événements en Amérique
Daniel J. Boorstin, Le triomphe de l'image. Une histoire des pseudo-événements en Amérique, Lux, coll. « Mémoires des Amériques », 2012, 336 p., ISBN : 978-2-89596-133-8.
Notice publiée le 30 mai 2012

Présentation de l'éditeur

Aux États-Unis, en pleine effervescence des années 1960, la révolution de l’image bat son plein. Le dynamisme des médias de masse, de la publicité, du vedettariat et du marketing est à son comble. Sous la réussite, cependant, Daniel J. Boorstin perçoit la menace : celle d’une substitution, dans la culture américaine, de l’image à la réalité.

S’appuyant sur une histoire factuelle des pratiques qui ont rendu possible la société du spectacle, cet ouvrage foisonnant montre la transformation progressive du territoire américain en espace publicitaire et médiatique. C’est une histoire du journalisme et du star-system, mais aussi du tourisme de masse et des chaînes d’hôtels, des best-sellers, des logos d’entreprises et de la publicité – autant de phénomènes dont on oublie qu’ils ont eu un commencement et dont on peine à imaginer qu’ils puissent avoir une fin.

La critique des dérives de la société de consommation n’était pas encore une discipline intellectuelle établie lorsque cet ouvrage s’est retrouvé sur les rayons des libraires, en 1962. Le triomphe de l’image est une œuvre pionnière dont dont se sont inspirés Jean Baudrillard et Guy Debord. Elle est aujourd’hui à lire comme une critique du monde actuel en provenance d’un autre temps, un avertissement venant rappeler à tous que notre fascination pour les apparences risque de sortir les sociétés humaines de l’histoire, les laissant sans feu ni lieu.

Haut de page

Notes de la rédaction

Traduit de l’anglais par Mark Fortier

Haut de page