Navigation – Plan du site
Boucs émissaires, têtes de Turcs et souffre-douleur

Boucs émissaires, têtes de Turcs et souffre-douleur

Frédéric Chauvaud, Christian Moncelet, Solange Vernois, Jean-Claude Gardes (dir.), Boucs émissaires, têtes de Turcs et souffre-douleur, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « Essais », 2012, 338 p., ISBN : 978-2-7535-1867-4.
Notice publiée le 15 juin 2012

Présentation de l'éditeur

Les boucs émissaires, les souffre-douleur, les têtes de Turcs et autres parias tourmentés font partie des invariants sociaux, quels que soient les systèmes politiques, les idéologies dominantes et la taille ou le statut des communautés humaines. Ils jouent le rôle d’un ciment social qui permet à une société de s’unifier ou de se purifier à moindres frais, par une haine ordinaire ou exceptionnelle et des comportements de persécution ritualisée. La question qui demeure est celle des limites à ces lynchages collectifs.

Haut de page