Navigation – Plan du site
La violence ordinaire dans les organisations

La violence ordinaire dans les organisations

Plaidoyer pour des organisations réflexives
Gilles Herreros, La violence ordinaire dans les organisations. Plaidoyer pour des organisations réflexives, Erès, coll. « Sociologie clinique », 2012, 199 p., ISBN : 978-2-7492-1632-4.
Notice publiée le 03 juillet 2012

Présentation de l'éditeur

La violence ordinaire perpétrée au quotidien dans les organisations est au centre de cet ouvrage. La percevoir pour s'y opposer, telles sont les orientations proposées. En appui sur des récits mettant en scène des situations de travail banales, analogues à celles que chacun peut avoir vécu, l'auteur montre comment la violence se tisse quotidiennement. Pour se perpétrer, comme pour se perpétuer, la violence a besoin de l'indifférence, voire de l'acceptation du plus grand nombre.
Les récits proposés montrent comment les petits renoncements, les cécités multipliées, les questionnements liquidés, chaque jour répétés par les uns, fabriquent des mécaniques qui détruisent les autres. Il n'y a aucune fatalité à ce phénomène. L'auteur plaide pour la mise en place d'organisations « réflexives » valorisant une appréhension clinique des procès de travail et le déploiement d'une critique réhabilitant la subjectivité et l'intersubjectivité.

Haut de page