Skip to navigation – Site map
L'avare

L'avare

Catherine Hiegel (dir.), L'avare, Éditions Montparnasse, 2012.
Notice published 15 July 2012

Publisher's presentation

« Et donner est un mot pour qui il a tant d’aversion, qu’il ne dit jamais : Je vous donne, mais : Je vous prête le bonjour. »
(Acte II, scène 4)

Il est malheureux d’avoir pour père « l’humain le moins humain » : un homme tyrannique qui veut marier sa fille avec un vieux et riche veuf, réjoui que le prétendant l’accepte sans dot. Elise le sait bien, elle qui aime secrètement le jeune et séduisant Valère et ne trouve aucun charme à Anselme. Il est tout aussi révoltant pour un fils de voir son barbon de père projeter d’épouser en secondes noces, car on la lui assure peu dépensière, une jeune femme sur qui, précisément, on a jeté son dévolu sincère. Cléante ne l’ignore pas, lui qui est épris de la belle Mariane. Bref, c’est un calvaire d’avoir pour père Harpagon car, pour qui connaît le grec ancien, Harpagon porte bien son nom puisqu’il s’agit d’une d’insulte à-propos : Rapace !

Top of page

Editor's notes

Générique

Mise en scène : Catherine Hiegel • Réalisation : Don Kent
Musique originale de Jean-Marie Sénia

Interprètes de la Comédie-Française

  • Dominique Constanza - Frosine
  • Christian Blanc - Maître Simon et le Commissaire
  • Denis Podalydès - Harpagon
  • Jérôme Pouly - Maître Jacques
  • Pierre Louis-Calixte - La Flèche
  • Serge Bagdassarian - Anselme
  • Marie-Sophie Ferdane - Mariane
  • Benjamin Jungers - Cléante
  • Stéphane Varupenne - Valère
  • Suliane Brahim - Élise

Et les élèves-comédiens :

  • Camille Blouet - Dame Claude
  • Christophe Dumas - Brindavoine
  • Florent Gouëlou - La Merluche
  • Renault Triffault - le Clerc
Top of page