Navigation – Plan du site
Jouer

Jouer

Etude anthropologique à partir d'exemples sibériens
Roberte Hamayon, Jouer. Etude anthropologique à partir d'exemples sibériens, Paris, La Découverte, coll. « Bibliothèque du Mauss », 2012, 370 p., ISBN : 978-2-7071-6491-9.
Notice publiée le 31 août 2012

Présentation de l'éditeur

Jouer, voilà une évidence bien embarrassante : la notion est unanimement reconnue universelle, applicable à l'animal comme à l'homme, mais rien ne définit ce qui est commun à toutes ses manifestations, de l'amusement enfantin à l'action théâtrale, de la compétition sportive à la spéculation boursière.

Sur le terrain d'anthropologue de l'auteur (Mongolie, Sibérie), jouer a une place au plus haut niveau : les fêtes nationales s'appellent "Jeux", faisant écho à leur façon aux jeux du cirque de la Rome antique comme aux jeux Olympiques d'aujourd'hui.
Ces Jeux, porteurs d'une identité et d'une éthique, se veulent aussi action sur l'avenir. Leur examen fournit l'occasion d'un parcours à travers les multiples dimensions du jouer. Partant de la lutte et de la danse, passant par l'apprentissage, l'interaction, l'émotion et la stratégie, ce parcours croise aussi bien la chance et la croyance ; que l'ambiguïté des rapports à la fiction et à la réalité. Il s'achève sur deux caractéristiques du jouer, sa marge et sa structure de métaphore.

Restauré dans son unicité, jouer apparaît comme une modalité de l'action à part entière. Si "jouer n'est pas faire au sens courant", comme disait Johan Huizinga, n'est-ce pas faire autre chose, ailleurs, autrement ?

Haut de page