Navigation – Plan du site
Duch, le maître des forges de l’enfer

Duch, le maître des forges de l’enfer

Rithy Panh, Duch, le maître des forges de l’enfer, Éditions Montparnasse, 2011.
Notice publiée le 03 septembre 2012

Présentation de l'éditeur

Sous le régime khmer rouge, Kaing Guek Eav, dit Duch, a dirigé la prison M13 pendant 4 ans, avant d’être nommé à la tête du S 21, la terrifiante machine à éliminer les opposants au pouvoir en place. Près de 17 000 prisonniers y furent torturés puis exécutés. En juillet 2010, Duch fut le premier dirigeant khmer à comparaître devant une cour de justice pénale internationale, qui le condamna à 35 ans de prison. Il fit appel du jugement. Alors que Duch attend son nouveau procès, Rithy Panh l’a longuement interrogé et a recueilli sa parole nue, dans l’isolement d’un tête-à-tête. Parallèlement, il la met en perspective avec des images d’archives et des témoignages de survivants. Implacablement, au fil du récit, se dessine la machine infernale d’un système de destruction de l’humain à travers la description maniaque de ses minutieux rouages.

 

Compléments

Gibier d’élevage

D’après l’oeuvre de Ôé Kenzaburô

1972. Un avion de chasse américain bombarde la piste Hô Chi Minh et s’écrase dans les montagnes cambodgiennes. Les enfants d’un village isolé capturent le pilote, unique survivant. Les Khmers rouges chargent les enfants de garder l’Américain dans le village en attendant la décision prise en haut lie

Haut de page

Notes de la rédaction

2011, 3 h 15 min, couleurs et noir et blanc
  • 16/9
  • Stéréo
  • Dolby Digital
  • PAL
  • Zone 2
  • DVD 9

Haut de page