Navigation – Plan du site
SLAPP

SLAPP

Bâillonnement et répression judiciaire du discours politique
Normand Landry, SLAPP. Bâillonnement et répression judiciaire du discours politique, Montréal, Editions Ecosociété, 2012, 212 p., ISBN : 978-2-923165-80-6.
Notice publiée le 08 octobre 2012

Présentation de l'éditeur

L’histoire, hélas, est typique. Un huissier sonne à votre porte. La gifle vous est assenée par personne interposée. Des intérêts privés vous réclament des milliers, voire des millions de dollars, en général sous prétexte de diffamation. Votre crime est d’avoir parlé, dénoncé, agi sur la place publique. Vous voilà victime d’une « poursuite stratégique contre la mobilisation publique », communément appelée SLAPP (Strategic Lawsuit Against Public Participation).

Phénomène contemporain d’intimidation judiciaire, la SLAPP désigne un recours abusif aux tribunaux afin de faire taire les oppositions sociales et politiques par des poursuites aux montants faramineux. En transportant un enjeu politique dans une arène judiciaire ruineuse, cette stratégie réduit les individus au silence et porte gravement atteinte à leur liberté d’expression. Les victimes sont ainsi bâillonnées par un processus judiciaire lourd et inabordable qui peut s’étirer sur des années. Le tribunal se fait alors complice de la violation des droits politiques qu’il a paradoxalement pour mandat de protéger.

Guide de survie anti-SLAPP, cet ouvrage nous initie à ce concept pernicieux, symptomatique d’une justice profondément inéquitable. Normand Landry détaille la mécanique de ces recours en justice, expose leur histoire et fonctionnement, présente les enjeux sociaux, politiques et juridiques qui leur sont associés ainsi que des législations anti-SLAPP adoptées à travers le monde.

Un outil essentiel pour décoder et endiguer cette grave menace qui pèse sur le discours critique et sur l’accès à la justice, maillons indispensables d’une véritable démocratie.

Haut de page

Auteur

Normand Landry

est professeur en communication à la Téluq (Université du Québec). Il a fait des SLAPP le sujet de sa thèse de doctorat à l'Université McGill et a participé à la coalition ayant mené à l'adoption de la loi anti-SLAPP au Québec.

Haut de page