Navigation – Plan du site

Guéliffo Hountondji, Comprendre la microéconomie

Nicolas Méra
Comprendre la microéconomie
Guéliffo Hountondji, Comprendre la microéconomie, Presses universitaires de Grenoble, 2012, 199 p., ISBN : 978-2-7061-1758-9.
Haut de page

Texte intégral

1L'ouvrage Comprendre la microéconomie de Guéliffo Hountondji propose une initiation intéressante aux concepts fondamentaux de la microéconomie. Contractée en moins de deux cents pages et huit chapitres brefs, elle ne lésine pas sur les moyens pour séduire son lectorat par les nombreux concepts économiques qui y sont mis en évidence.

2En avant-propos, l'auteur, professeur agrégé de sciences économiques à l’Université, précise que l'ouvrage limite au maximum les lourdes démonstrations mathématiques : l'homme est en effet témoin du découragement de ses étudiants dans cette matière, et focalise donc son analyse sur les questions centrales de la microéconomie. Une approche à saluer, particulièrement pour les innombrables victimes des mathématiques indigestes.

3On peut effectivement féliciter l'auteur de l'ouvrage en ce qui concerne la variété et la qualité de son contenu : chaque démonstration s'accompagne généralement de représentations graphiques et de formules, mais également de références précises et, pour les questions qui n'y sont que peu abordées, de pistes complémentaires de recherche à approfondir chez les plus courageux ou les plus passionnés.

4Les deux premiers chapitres, qui s'intéressent au producteur et au consommateur, sont très théoriques, et le lecteur mal à l'aise avec les mathématiques avancées pourra s'en trouver découragé… Un vocabulaire très spécialisé y est en effet utilisé, et l'on notera pour le plaisir les notions de courbes connexes, réflexives, transitives, les élasticités ou les isoquantes. Mais qu'il ne jette pas l'éponge pour autant : quitte à sauter les quarante premières pages, il y trouvera son compte dès le troisième chapitre, consacré à la théorie de l'équilibre général et beaucoup plus concret que les précédents.

5Les démonstrations faites par Léon Walras notamment, économiste de renom, s'y trouvent consignées avec rigueur et concision, renonçant à l'exhaustivité maladive dont les étudiants font souvent les frais (et je sais de quoi je parle). Une dizaine de pages traite de la thèse walrasienne du tâtonnement et du « commissaire-priseur », mécanisme fondamental de l'étude microéconomique, à ne surtout pas négliger.

6Les chapitres suivants, le quatrième et le cinquième, établissent respectivement les principes de l'optimum économique décrits par l'économiste italien Vilfredo Pareto, et l'approche marshallienne de l'équilibre partiel. Cette dernière présente également le modèle de la concurrence pure et parfaite, communément appelée CPP, et les cinq fameuses hypothèses de référence qui lui sont associées. L'auteur s'applique avec brio à la description de chacune d'elles, quitte à se répéter pour en souligner l'importance.

7Par la suite, Guéliffo Hountondji décrit les systèmes de monopole et d'oligopole notamment, très intéressants à suivre puisqu'il y consacre ses trois derniers chapitres. Chacun de ces concepts est traité sous différents points de vue, du consommateur lésé au producteur avide de profit. Ainsi, cette partie propose une immersion particulièrement saisissante à l'intérieur des milieux monopolistiques et oligopolistiques, bien qu'elle ne s'affranchisse pas de concepts mathématiques qui soutiennent l'argumentation de l'auteur.

8Le lecteur y trouvera également des références au quotidien, afin de rendre l'explication de l'auteur davantage concrète encore : l'on apprend par exemple que le tenancier de bistrot qui, suite à un arrêté municipal, dispose du privilège de vendre des sandwichs les jours de match constitue une « barrière à l'entrée ». De la même façon, l'on comprend que les offres cumulées des cabarets (un ticket acheté, une consommation offerte) ou les échantillons fournis dans les barils de lessive sont l'objet d'un mécanisme commercial dit du « tie on sales » (en français, les ventes liées). Toutes ces illustrations incontournables, auxquelles chacun est confronté au moins une fois, facilite et renforce la compréhension du lecteur.

9On notera également la performance de l'auteur à nous faire saisir des mécanismes compliqués dans le dernier chapitre : la notion de « comportement déviant dans le cadre d'une situation de duopole » y est mise en lumière par l'exemple de la guerre des gangs sur le marché du whisky de contrebande, qui présente deux familles mafieuses qui collaborent et qui ne manqueront pas d'éveiller en nous certaines scènes mémorables des films de Coppola. « Ce n'est pas personnel, c'est uniquement les affaires » disait Michael Corleone dans Le Parrain.

10Enfin, l'auteur s'applique pour conclure à mettre en rapport les concepts et théories économiques évoquées dans son ouvrage et le bien-être social qui en découle - ou en fait les frais. Il justifie alors l'intervention de l'État dans certaines situations, comme dans le cadre d'émissions de produits polluants par des entreprises : cette intervention étatique passera par l'intermédiaire de la taxation ou de la nationalisation.

11Le présent ouvrage ne manquera donc pas de séduire les amoureux de la microéconomie, dans le cadre d'études comme (qui sait ?) par simple plaisir personnel. S'appuyant sur des références et des illustrations très diverses, il permet à chacun de se familiariser aux grandes questions microéconomiques, sans avoir trop recours aux démonstrations assommantes. Toutefois, s'il est inscrit au dos du livre "accessible à tous", le vocabulaire qui y est employé dès la première page et qui est supposé acquis peut s'avérer un obstacle pour les lecteurs qui ne sont pas encore aguerris à cette matière si particulière.

12Les lecteurs qui privilégient l'actualité économique à sa théorie pourront toutefois se satisfaire de la revue Regards croisés sur l'économie, dont le dernier numéro paru en juin 2012, intitulé « L'Europe après la crise. Des solutions pour sortir de l'impasse » fait l'objet d'un compte-rendu sur le site.

13  

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Nicolas Méra, « Guéliffo Hountondji, Comprendre la microéconomie », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2012, mis en ligne le 22 octobre 2012, consulté le 20 janvier 2019. URL : http://journals.openedition.org/lectures/9586

Haut de page

Droits d’auteur

© Lectures - Toute reproduction interdite sans autorisation explicite de la rédaction / Any replication is submitted to the authorization of the editors

Haut de page