Navigation – Plan du site
Composer, rassembler, penser les

Composer, rassembler, penser les "oeuvres complètes"

Stéphane Rolet, Béatrice Didier, Jacques Neefs (dir.), Composer, rassembler, penser les "oeuvres complètes", Presses universitaires de Vincennes, 2012, ISBN : 978-2-84292-357-0.
Notice publiée le 23 novembre 2012

Présentation de l'éditeur

Une réflexion nouvelle et inédite sur la notion d'oeuvre complète en littérature, mais également dans d'autres domaines artistiques, comme la peinture, la sculpture, la musique et le cinéma.

Que veut-on dire lorsque l’on évoque « tout(e) l’œuvre », l’ « œuvre complète», ou, plus couramment dit, les « œuvres complètes » d’un auteur ? La question se pose avec d’autant plus d’acuité que la définition même de l’ « œuvre » est problématique ; et avec d’autant plus d’urgence que la notion d’« œuvres complètes » n’a guère été théorisée.

De manière neuve, le présent volume puise les réponses qu’il fournit à un vaste champ chronologique (de l’Antiquité gréco-romaine à nos jours), dans les limites du monde occidental. Accordant une large place à la littérature, à travers des figures, des époques, des genres et des courants variés, il ouvre aussi la réflexion sur d’autres domaines artistiques, comme la peinture, la sculpture, la musique ou le cinéma.

Là résident sa force, sa richesse et son intérêt.

 

Les trois directeurs de ce volume enseignent ou ont enseigné la littérature à l’Université Paris 8 ainsi que dans d’autres prestigieuses institutions. Si Béatrice Didier est spécialiste de la littérature de la fin du xviiie siècle et du début du xixe, Jacques Neefs s’intéresse tant aux écrivains des xixe et xxe siècles qu’à la critique textuelle. Stéphane Rolet, quant à lui, étudie plus particulièrement l’emblème littéraire et la réception des symboles antiques, de la Renaissance à l’époque moderne.

Haut de page