Navigation – Plan du site
Hommages

« Les lundis du Collège de France à Aubervilliers (2006-2011) »

Le professeur Carlo Ossola rend hommage à Jack Ralite
Carlo Ossola
p. 63

Texte intégral

Une personnalité engagée

Jack Ralite est né le 14 mai 1928 à Châlons-sur-Marne. Il a été élu député en 1973, puis nommé deux fois ministre (Santé et Emploi), dans les 2e et 3e gouvernements de Pierre Mauroy, de 1981 à 1984. Il fut maire d’Aubervilliers de 1984 à 2003 et sénateur de Seine-Saint-Denis de 1995 à 2011. Grand homme de culture, il a animé les « États généraux de la culture » dès leur création en 1987. Il a écrit des ouvrages sur Jean Vilar, Antoine Vitez, Louis Aragon ainsi que des articles sur la santé, la culture, les arts.

1J’ai rencontré Jack Ralite à Stresa en 2004 à l’occasion d’un colloque organisé par le « World Political Forum », sous la présidence de Mikhaïl Gorbatchev (avec la participation, entre autres, de l’ancien secrétaire de l’ONU, Boutros Boutros-Ghali, de Benazhir Bhutto, Lionel Jospin, Michel Rocard, Hans-Dietrich Genscher) autour des pauvretés, défi mondial du xxie siècle.

2L’idée jaillit dans son évidence : la pauvreté de culture est la mère et le fruit des autres pauvretés ; d’où l’hypothèse de délocaliser à Aubervilliers une série de cours du Collège de France. Ce projet, soutenu, dès le commencement, par Jean-Pierre Vernant et André Miquel, fut illustré et proposé à l’assemblée des professeurs par Jacques Glowinski, Administrateur du Collège.

3Les leçons, avec le partenariat du lycée Le Corbusier (sous l’impulsion de son proviseur Monique Parquier, d’Anne Teixier et Catherine Robert, professeurs de philosophie) et sous le titre des « Lundis du Collège de France à Aubervilliers » ont eu lieu de 2006 à 2011, sur les thèmes suivants : Classiques de la mémoire humaine, 2006-2007, Utopie et carnaval, 2007-2008, Concepts et réalité, 2008-2009, Les grandes civilisations, 2009-2010, Le travail : Expression de l’être humain, 2010-2011 (avec la coordination de Claudine Joseph, mairie d’Aubervilliers, et de Marie-Hélène Lévi, Collège de France). Inoubliable également, la leçon donnée par Jean-Pierre Vernant à quelques semaines de sa mort1, parue aux éditions Bayard, avec d’autres volumes qui témoignent de cette initiative ; laquelle a été ensuite diffusée, en région, grâce à Frédéric Namur et à la société Cap Cinéma à Moulins, avec le soutien de son maire, Pierre-André Périssol, et à Blois.

4Mais rien n’aurait réussi sans le dévouement passionné de Jack Ralite, qui introduisait, par des textes inspirés, fondés historiquement et toujours attentifs au présent politique, chacune des conférences (le volume recueillant ses introductions paraîtra en automne 2018). Il aimait rappeler la réflexion d’Hannah Arendt : « Le sens d’une action n’est révélé que lorsque l’agir lui-même est devenu une histoire racontable ». Nous pouvons le faire, grâce à la conscience prophétique de ce serviteur du bien commun. Dans sa conférence finale, en 2011, Travail et dignité, il faisait appel à un principe qui a orienté la collaboration avec le Collège de France : « Le grain de la resymbolisation ». La matière ne suffit pas, le travail encore moins, si – à chaque instant – notre œuvre dans le monde n’est pas animée par l’élan vers le point non négociable qui n’a plus besoin ni du consensus ni de la rémunération d’autrui. Yves Bonnefoy, l’avait – dans sa conférence à Aubervilliers - précisé avec beaucoup de justesse : « J’appelle à une fusion par le haut ».

5Le jour de sa commémoration au Père Lachaise, le 24 novembre 2017, nous avons lu les vers de Jean Ristat qui scellent l’un de ses livres :

Ceci n’est pas oracle. J’enterre / Des siècles de résignation et de servitude. / J’appelle la douceur de la pluie sur mon corps / meurtri. […] / Ô camarade / On a comme une impatience de printemps »

(Ode pour hâter la venue du printemps)

6Nous serons persévérants dans cette impatience, cher Jack Ralite.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Carlo Ossola, « « Les lundis du Collège de France à Aubervilliers (2006-2011) »  », La lettre du Collège de France [En ligne], 42-43 | 2016-2017, mis en ligne le 01 juillet 2018, consulté le 19 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/lettre-cdf/4080

Haut de page

Auteur

Carlo Ossola

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Collège de France

Haut de page