Navigation – Plan du site
Colloque de rentrée 2017

Les Natures en question

Les 18, 19 et 20 octobre 2017
p. 16-17

Notes de la rédaction

Colloque organisé avec le soutien de la Fondation Hugot du Collège de France.

Toutes les interventions du colloque peuvent être visionnées sur le site www.college-de-france.fr.

Texte intégral

House & Garden, e...House & Garden, exposition de Richard Deacon présentée à la galerie Marian Goodman-New York (9/01 au 16/02/2019).

House & Garden, exposition de Richard Deacon présentée à la galerie Marian Goodman-New York (9/01 au 16/02/2019).

À gauche, Home & Away #2, impression jet d’encre montée sur un chevalet en bois.

© avec l’aimable autorisation de la galerie Marian Goodman.

1La nature n’est plus ce qu’elle était. Domaine de régularité indépendant des actions humaines, ensemble des êtres dépourvus de langage, espaces refuges échappant à l’anthropisation, toutes ces acceptions qui donnaient à la nature sa troublante unité ont été remises en cause. On sait à présent que, si les « lois de la nature » sont universelles, l’idée de nature ne l’est guère ; on sait que bien des animaux partagent avec les humains des facultés longtemps vues comme l’apanage de ces derniers ; on sait aussi que tous les écosystèmes de la planète, même les plus isolés, ont été bouleversés par l’action humaine ; on sait encore que les avancées du génie génétique brouillent la distinction entre le naturel et l’artificiel ; on sait enfin que le réchauffement global et son effet sur le système de la Terre font de l’humanité comme une nouvelle force naturelle.

2Ce colloque a examiné dans une perspective interdisciplinaire les questions soulevées par ces déplacements de la frontière entre déterminations naturelles et déterminations humaines.

3A été replacée dans la longue durée l’émergence de la notion singulière de nature, le rôle qu’elle a joué dans la formation de la conscience européenne, dans le développement des sciences, dans la mise en place d’une ontologie sociale et d’une théorie de la nature humaine longtemps exceptionnelles au regard du reste de l’humanité. On s’est interrogé sur les recompositions anthropologiques, juridiques, philosophiques et épistémologiques, que l’effritement des limites de la nature rend possibles, comme sur la persistance de certaines discontinuités fondamentales entre humains et non–humains. Les nouvelles techniques de production et de réparation de la vie ont été questionnées afin de mieux comprendre ce qu’elles bouleversent dans les façons d’appréhender les définitions de l’humain, les mécanismes du vivant et les règles de son appropriation. Nombre de ces questions sont de nature politique. C’est pourquoi le colloque s’est ouvert par une table ronde réunissant des praticiens qui font rentrer la nature en politiques, contraints qu’ils sont de prendre en compte le fait que des manières inédites d’habiter la Terre sont devenues indispensables.

Programme du colloque

Mercredi 18 octobre

Table ronde d’ouverture

Les politiques de la nature

Yves COCHET, ancien ministre de l’Environnement

Gaël GIRAUD, économiste en chef, Agence française de développement

Roger GUESNERIE, Collège de France

Jean-François NOGRETTE, directeur, Veolia Water Technologies

David WESTERN, président, African Conservation Center Nairobi

Débat modéré par Philippe DESCOLA, Collège de France

Jeudi 19 octobre

Généalogies de la nature

Président de séance : John SCHEID, Collège de France

Phusis/Natura/Nature : Origins and Ambivalences
Geoffrey LLOYD, université de Cambridge

L’Éveil de la nature dans le bouddhisme sino-japonais : Comment plantes et pierres deviennent bouddhas
Jean-Noël ROBERT, Collège de France

La jouissance et la domination. Métamorphoses de la nature dans l’Europe de la fin du Moyen Âge
Étienne ANHEIM, EHESS

« Les vexations de la nature » : l’épreuve des naturalismes entre Révolution scientifique et Lumières
Stéphane VAN DAMME, Institut universitaire européen de Florence

Humains et non-humains : continuités et recompositions

Président de séance : Pierre-Michel MENGER, Collège de France

Le droit naturel : contrainte ou construction ? Renouvellement de la question à l’égard des droits de l’homme
Alain WIJFFELS, université catholique de Louvain et Collège de France

De la nature universelle aux natures singulières : quelles leçons pour l’analyse des cultures ?
Philippe DESCOLA, Collège de France

La question du retour au sol et l’universalisme pervers
Bruno LATOUR, Sciences-Po Paris

Laisser vivre les sentinelles. Transformations de la biopolitique par les chasseurs de virus
Fréderic KECK, CNRS

De 1,23 % à 900 cm3, petite différence et grandes conséquences
Alain PROCHIANTZ, Collège de France

Vendredi 20 octobre

Natures humaines

Président de séance : Philippe DESCOLA, Collège de France

Le naturel et l’inné : une perspective historique
Justin SMITH, université Paris vii

Peut-on parler de « nature humaine » dans la pensée chinoise ancienne ?
Anne CHENG, Collège de France

La nature, sujet de droit ?
François OST, université Saint-Louis, Bruxelles

Comment situer l’esprit dans la nature ?
Claudine TIERCELIN, Collège de France

Les artifices de la nature

Président de séance : Alain PROCHIANTZ, Collège de France

Le système CRISPR-Cas : un outil naturel d’amélioration et de marquage génétique de souches bactériennes
Philippe HORVATH, DuPont Nutrition and Health

Using CRISPR/Cas9-mediated genome editing to investigate mechanisms of lineage specification in human embryos
Kathy NIAKAN, The Francis Crick Institute

Quels rapports entre artificialisation de la nature et droit(s) du vivant ?
Marie-Angèle HERMITTE, CNRS et EHESS

La médecine face à la nature, un combat acceptable ?
Alain FISCHER, Collège de France

Bioinspiration : mieux comprendre « la nature » pour créer en science des matériaux
Clément SANCHEZ, Collège de France

Débat et conclusions
Philippe DESCOLA, Collège de France

Haut de page

Table des illustrations

Titre House & Garden, exposition de Richard Deacon présentée à la galerie Marian Goodman-New York (9/01 au 16/02/2019).
Légende À gauche, Home & Away #2, impression jet d’encre montée sur un chevalet en bois.
Crédits © avec l’aimable autorisation de la galerie Marian Goodman.
URL http://journals.openedition.org/lettre-cdf/docannexe/image/4245/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 338k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Les Natures en question », La lettre du Collège de France [En ligne], 44 | 2017-2018, mis en ligne le 21 mai 2019, consulté le 19 juillet 2019. URL : http://journals.openedition.org/lettre-cdf/4245

Haut de page

Droits d’auteur

© Collège de France

Haut de page