Navigation – Plan du site
Événements
Fondation Hugot

La Fondation Hugot du Collège de France fête ses quarante ans

Pascale Cugy
p. 40-41

Texte intégral

La Fondation Hugo...La Fondation Hugot côté jardin.

La Fondation Hugot côté jardin.

© Romain Bassenne.

  • 1 Étienne Wolf fut titulaire de la chaire Embryologie expérimentale (1955-1974), administrateur du Co (...)

1La Fondation Hugot du Collège de France fut créée en 1979 grâce au legs d’une sœur et d’un frère, Hélène (1885-1972) et Jean-Pierre Hugot (1888-1976). Mécènes de l’Institut de France, donateurs de plusieurs musées, les Hugot s’intéressèrent au Collège de France en raison des récits d’un de leurs locataires, Jean Bachelot, qui leur faisait part des cours auxquels il assistait. Son enthousiasme suscita un intérêt qui les conduisit à en faire, à part égale avec l’Institut, leur légataire universel. Demeurés célibataires, les Hugot étaient les héritiers de deux grandes fortunes industrielles, provenant de l’invention des œillets métalliques et des rivets du côté de leur mère, des éventails et du commerce international du côté de leur père ; depuis la Première Guerre mondiale, ils souhaitaient mettre l’intégralité de leurs biens au service de la collectivité et œuvrer en faveur du rapprochement des hommes et des disciplines. La volonté de discrétion des Hugot et le caractère exceptionnel de leur don, recueilli par Étienne Wolf1 et Alain Horeau, ont engendré un grand nombre d’anecdotes venues enrichir la tradition orale du Collège de France ; l’importance de cette libéralité conduisit les donataires à bâtir une fondation indépendante dont le statut permettait la gestion d’actifs divers et conséquents.

2Le legs de Hélène et Jean-Pierre Hugot comprenait en effet, outre de l’or et des titres variés, un hôtel particulier conçu par Louis Le Vau dans les années 1640 pour Michel-Antoine Tambonneau, fils du président de la chambre des comptes à l’université de Paris. Seul bâtiment subsistant d’un vaste ensemble détruit au xixe siècle, cet hôtel, situé rue de l’Université, fut notamment le lieu de la vocation de Jean-Baptiste de La Quintinie qui s’exerça dans ses jardins à la taille des arbres et à l’observation des racines. Dans cette demeure historique, les Hugot souhaitaient que le Collège de France fasse revivre l’esprit de l’Académie créée par Henri-Louis Habert de Montmor au xviie siècle – une assemblée qui se tenait dans l’hôtel de Montmor, rue du Temple, réunissant des savants européens pour des expériences et des débats. Le conseil d’administration de la Fondation Hugot présidé par l’administrateur du Collège de France a, depuis 1979, répondu à leurs souhaits selon différentes modalités.

  • 2 Titulaire de la chaire de Neurophysiologie (1972-1991), administrateur du Collège de France de 1980 (...)
  • 3 Revue traduite en de nombreuses langues et conçue comme un équivalent européen de la New York Revie (...)

3Depuis cette date, l’hôtel de la rue de l’Université est en effet conçu comme un espace de travail et d’expérimentation, ouvert aux représentants de diverses disciplines. Le professeur Yves Laporte2 y a, par exemple, favorisé l’accueil des premières démonstrations mondiales de ciné-holographie au cours desquelles les inventeurs du procédé, Claudine Eizykman et Guy Fihman, ont présenté des séquences rendant hommage aux travaux d’Étienne-Jules Marey. Surtout, de nombreux séminaires ont été organisés par les professeurs dans la salle de réunion de l’hôtel, dont plusieurs ont profondément marqué et inspiré leurs participants. Le premier colloque, organisé en juin 1980 par André Lichnerowicz et Claude Cohen-Tannoudji sur le thème « Les implications conceptuelles de la physique quantique », fut ainsi suivi de nombreux autres événements parmi lesquels le séminaire sur la direction d’orchestre imaginé par Pierre Boulez en 1990. Certaines réunions prirent la forme de véritables cycles, comme celles sur « La conscience de soi de la poésie » initiées par Yves Bonnefoy ou les journées des « Réseaux ID » organisées par Mireille Delmas-Marty sur la question de l’internationalisation du droit. Pierre Bourdieu mena quant à lui à la Fondation Hugot les réunions préparatoires à la publication de sa revue LIBER3 et y accueillit, en novembre 1985, Norbert Elias, qui y prononça un discours sur l’Europe et les intellectuels européens en présence de nombreux professeurs.

4Outre l’aide à la publication et à l’organisation de manifestations scientifiques, la Fondation Hugot du Collège de France fournit à l’institution la possibilité d’accueillir ses hôtes au cœur de Paris dans des conditions particulièrement confortables. Des centaines de chercheurs internationaux invités à donner des cours ou à participer à des réunions ont ainsi été reçus dans les studios dont elle dispose parmi lesquels figurent des personnalités comme Sidney Altman, Stephen Breyer, Emmanuelle Charpentier, Carlo Ginzburg, Alain Mabanckou, Krzystof Matyjaszewski, Toni Morrison, Yoshikazu Nakaji, Louis Nirenberg, Bénédicte Savoy, Peter Scholze ou Victor Stoichita. La Fondation Hugot œuvre également à la diffusion des savoirs et au développement d’une politique culturelle ambitieuse en participant au financement d’un nombre croissant d’événements à destination d’un large public. Aux traditionnels concerts et colloques de rentrée se sont ainsi récemment ajoutés les Grandes Conférences, le partenariat avec l’Opéra national de Paris, la venue d’un artiste en résidence et la première chaire de Création artistique consacrée au cinéma avec comme titulaire Amos Gitaï. Commanditaire de la série de films « Mémoire du Collège de France » dans les années 2000, elle a également récemment initié les dialogues de la Fondation Hugot destinés à être diffusés sur internet. Depuis la rentrée 2018, ces derniers sont tournés dans le studio Hugot, aménagé dans les caves de l’hôtel de la rue de l’Université. Permettant de filmer ensemble des professeurs comme Jean-Pierre Serre et Alain Connes4, ces conversations constituent l’un des nombreux projets engagés par l’administrateur, Alain Prochiantz, et la directrice, Florence Terrasse-Riou, qui visent, après quarante années d’existence, à confirmer la place singulière de la Fondation Hugot du Collège de France dans le paysage international des institutions scientifiques.

Entretien enregis...Entretien enregistré à la Fondation Hugot du Collège de France le 27 novembre 2018 entre les mathématiciens Jean-Pierre Serre et Alain Connes à propos de la correspondance Serre / Grothendieck (Correspondance Grothendieck-Serre éditée par la société mathématique de France, 2001).

Entretien enregistré à la Fondation Hugot du Collège de France le 27 novembre 2018 entre les mathématiciens Jean-Pierre Serre et Alain Connes à propos de la correspondance Serre / Grothendieck (Correspondance Grothendieck-Serre éditée par la société mathématique de France, 2001).

Haut de page

Notes

1 Étienne Wolf fut titulaire de la chaire Embryologie expérimentale (1955-1974), administrateur du Collège de France de 1965 à 1975. Alain Horeau (chaire Chimie organique des hormones) lui a succédé comme administrateur de 1974 à 1980.

2 Titulaire de la chaire de Neurophysiologie (1972-1991), administrateur du Collège de France de 1980 à 1991.

3 Revue traduite en de nombreuses langues et conçue comme un équivalent européen de la New York Review of Books destinée à rendre compte des travaux les plus représentatifs de l’art et de la science.

4 https://www.youtube.com.

Haut de page

Table des illustrations

Titre La Fondation Hugot côté jardin.
Crédits © Romain Bassenne.
URL http://journals.openedition.org/lettre-cdf/docannexe/image/4392/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 872k
Titre Entretien enregistré à la Fondation Hugot du Collège de France le 27 novembre 2018 entre les mathématiciens Jean-Pierre Serre et Alain Connes à propos de la correspondance Serre / Grothendieck (Correspondance Grothendieck-Serre éditée par la société mathématique de France, 2001).
URL http://journals.openedition.org/lettre-cdf/docannexe/image/4392/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 336k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pascale Cugy, « La Fondation Hugot du Collège de France fête ses quarante ans », La lettre du Collège de France [En ligne], 44 | 2017-2018, mis en ligne le 21 mai 2019, consulté le 19 juillet 2019. URL : http://journals.openedition.org/lettre-cdf/4392

Haut de page

Auteur

Pascale Cugy

Chargée de mission à la Fondation Hugot du Collège de France

Haut de page

Droits d’auteur

© Collège de France

Haut de page