Skip to navigation – Site map

N°18 – Apprentissages et enseignements lexicaux

Réception de la version définitive des articles : 31 octobre 2021

La revue électronique Lexis – Journal in English Lexicology mettra en ligne en 2021 son numéro 18, dirigé par Heather Hilton (Université Lumière Lyon 2). Celui-ci sera consacré aux « Apprentissages et enseignement lexicaux ».

Apprentissages et enseignements lexicaux

Après une période faste durant plus de 80 ans (les décennies de la Méthode directe, de la Méthode active, de la Méthode audio-orale), l’apprentissage lexical s’est marginalisé en didactique des langues vivantes dans les années 1980 avec l’adoption des Approches communicatives, et leur focalisation quasi-exclusive sur l’utilisation de la langue (et non plus l’acquisition de ses composantes). L’un des grands promoteurs de l’Approche communicative aux États-Unis, Stephen Krashen, postule par exemple qu’il suffit de rencontrer un mot contextualisé pour l’acquérir [Krashen et al. 1984]. Actuellement, la didactique institutionnelle des langues vivantes reste évasive en ce qui concerne les apprentissages lexicaux, formulant des tabous (« les listes de mots sont à bannir », MEN 2012 : 5), plutôt qu’une réelle méthodologie de l’enseignement / apprentissage des connaissances et compétences lexicales.

Pourtant, la maîtrise d’un grand réseau de connaissances lexicales est reconnue – depuis longtemps – comme base essentielle à l’utilisation aisée du langage. Des recherches menées en langue maternelle (L1) ont démontré l’importance décisive d’une reconnaissance automatique des mots dans la lecture aisée (Anderson & Freebody [1981] ; Nagy [1988]) ; les recherches en langue étrangère et seconde (L2) ont confirmé le rôle du lexique mental dans la compréhension (Kelly [1991] ; Tsui & Fullilove [1998] ; Lervag & Aukrust [2010]) et souligné sa contribution à la production orale ou écrite (Hilton [2008] ; Staehr [2008]). Un ensemble toujours croissant de travaux en acquisition des langues décrit les circonstances favorisant l’apprentissage d’un nouveau mot ou expression (Nation [2014], pour une synthèse), mais ces travaux ne semblent pas influencer nos théories et pratiques en didactique des langues vivantes en France (Hilton [2019]).

Pour ce 18e volume de la revue Lexis, nous invitons donc des soumissions portant sur les sujets suivants :

  • les apprentissages lexicaux en anglais (pouvant être mis en regard avec d’autres langues), dans des contextes d’apprentissage guidés (école primaire, école secondaire, université) ou non-guidés ;

  • les liens entre les connaissances lexicales (L1 et L2) et les apprentissages phonologiques, prosodiques, ou gramaticales ;

  • les liens entre connaissances lexicales et compétence communicative / utilisation de la langue ;

  • la place du lexique dans une didactique complète des langues vivantes : les mots dans le programme, la séquence, la leçon; le syllabus lexical; les meilleures techniques pour apprendre et enseigner le vocabulaire, sans oublier les démarches métalinguistiques, focalisées sur la morphologie dérivationnelle, par exemple.

Nous souhaitons des articles portant non seulement sur l’apprentissage des mots, mais aussi sur les unités plurilexicales et les expressions préfabriquées (Erman & Warren [2000] ; Wray [2002]), pour un volume visant à intéresser enseignant/es et enseignant/es en formation, inspecteurs/trices, ingénieur/es de formation et didacticien/nes.

Bibliographie

Anderson Richard C. & Freebody Peter, 1981, “Vocabulary knowledge”, in Guthrie J. (Ed.) Comprehension and teaching: research reviews. Newark: International Reading Association, pp. 77-117.

Erman Britt & Warren Beatrice, 2000, “The Idiom Principle and the Open Choice Principle”, Text 20, 29-62.

Hilton H. E., 2008, “The link between vocabulary knowledge and spoken L2 fluency”, Language Learning Journal 36(2), 153-166.

Hilton H. E., 2019, Sciences cognitives et didactique des langues, Rapport d’expertise pour le Conseil national de l’évaluation du système scolaire, Conférence de consensus sur l’enseignement des langues vivantes, Paris : CNESCO, http://www.cnesco.fr/wp-content/uploads/ =2019/04/190409 _Hilton-1.pdf

Kelly Peter, 1991, “Lexical ignorance: the main obstacle to listening comprehension with advanced foreign language learners”, IRAL 29(2), 135-49.

Krashen S. D., Terrell T. D., Ehrman M. E. & Herzog M., 1984, “A Theoretical Basis for Teaching the Receptive Skills”, Foreign Language Annals 17(4), 261-75.

Lervag Arne & Aukrust Vibeke, 2010, “Vocabulary knowledge is a critical determinant of the difference in reading comprehension between first and second language learners”, Journal of Child Psychology and Psychiatry 51, 612-620.

Ministère de l’Éducation nationale, 2012, Programmes pour les cycles 2, 3, 4, Paris.

Nagy William, 1988, Teaching Vocabulary to Improve Reading Comprehension, Washington DC: International Reading Association.

Nation I. S. Paul, 2014, Learning Vocabulary in Another Language, Cambridge: Cambridge University Press.

Staehr Lars S., 2008, “Vocabulary size and the skills of listening, reading and writing”, Language Learning Journal 36(2), 139-152.

Tsui Amy & Fullilove John, 1998, “Bottom-up or top-down processing as a discriminator of L2 Listening”, Applied Linguistics 19(4), 429-31.

Wray Alison, 2002, Formulaic language and the lexicon, Cambridge: Cambridge University Press.

Modalités de soumission

Votre fichier devra comporter un abstract ne dépassant pas 5.000 caractères, une liste de mots-clés, des références bibliographiques, ainsi que le titre de votre contribution.

Toutes les soumissions feront l’objet d’une double évaluation à l’aveugle par un comité scientifique international composé de spécialistes dans différents domaines. Les contributions seront de préférence rédigées en anglais ou éventuellement en français.

Les soumissions pourront être rejetées, acceptées sous réserve de modification, ou acceptées telles quelles. Le nombre de pages n’est pas limité.

Les abstracts et les articles sont à envoyer en version électronique à lexis@univ-lyon3.fr

Calendrier

  • 20 juin 2020 : appel à contributions

  • 31 janvier 2021 : abstracts à envoyer à Lexis

  • Mars 2021 : avis aux auteurs

  • 30 juin 2021 : réception des articles (Consignes pour la rédaction des articles : https://journals.openedition.org/lexis/1026)

  • Juillet et août 2021 : relecture des articles par les membres du Comité scientifique

  • 1er septembre au 31 octobre 2021 : corrections par les auteurs

  • 31 octobre 2021 : réception de la version définitive des articles

  • Logo Centre d’études linguistiques
  • Logo Université Jean Moulin – Lyon 3
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals