Navigation – Plan du site

Le renouveau de l’architecture de bois en France, 1965-1985 : une expérimentation industrielle

The renewal of wood architecture in France, 1965-1985
Das Wiederaufleben der Holzarchitektur in Frankreich, 1965-1985 : ein industrielles Experimierfeld
Stéphane Berthier
p. 49-60

Résumés

L’architecture de bois renaît en France au milieu des années 1960 grâce aux travaux d’architectes comme Pierre Lajus, Roland Schweitzer et Jean-Pierre Watel. Leur principal succès est d’avoir su renouveler le genre en proposant une architecture moderne et attractive quand les préjugés populaires à l’égard du matériau le cantonnaient aux habitats précaires et autres cabanes. Mais ce renouveau fut aussi l’occasion de repenser les conditions de production de la construction bois et de jeter les bases d’une nouvelle filière bois industrialisée. Leur architecture est presque exclusivement fondée sur la technologie de l’ossature bois légère, descendante directe de la charpente américaine dite balloon frame. Ils s’engagèrent dans un travail de développement expérimental d’une technologie produite artisanalement outre-Atlantique pour l’adapter à une production industrielle en France. Les vingt années que couvrent leurs recherches sur la construction en bois donnent l’occasion d’étudier l’architecture comme foyer d’expérimentation des innovations techniques.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2019.

Plan

Le temps des pionniers
Le temps du développement
Conclusion

Aperçu du texte

L’architecture de bois renaît en France dans les années 1960, après avoir été occultée au XXe siècle par les matériaux phares de la modernité tels que l’acier et le béton. À cette occasion émerge une filière industrialisée qui supplante peu à peu l’artisanat et les traditions constructives qui prévalurent dans les siècles antérieurs. Les métiers, les outils et les domaines d’application changent. Cette renaissance se fait au bénéfice des systèmes constructifs à ossature légère, descendants du balloon frame américain, contre les modes constructifs traditionnels : poteau-poutre, pans de bois, ou bois massif empilé.

De même, les formes architecturales se renouvèlent. Le bois devient un matériau moderne, l’architecture de bois rompt elle aussi avec ses traditions et se modernise. Elle échappe à l’image vernaculaire et rurale pour constituer de nouveaux imaginaires architecturaux, sensibles aux environnements naturels, à destination de populations urbaines.

Ces technologies industrielles, ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Stéphane Berthier, « Le renouveau de l’architecture de bois en France, 1965-1985 : une expérimentation industrielle », Livraisons de l'histoire de l'architecture, 34 | 2017, 49-60.

Référence électronique

Stéphane Berthier, « Le renouveau de l’architecture de bois en France, 1965-1985 : une expérimentation industrielle », Livraisons de l'histoire de l'architecture [En ligne], 34 | 2017, mis en ligne le 15 décembre 2019, consulté le 20 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/lha/829 ; DOI : 10.4000/lha.829

Haut de page

Auteur

Stéphane Berthier

Stéphane Berthier est architecte diplômé de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne et enseigne à l’École d’Architecture de Versailles. Docteur en architecture de l’Université de Paris-Saclay, ses recherches au sein du laboratoire de l’École d’Architecture de Versailles (LéaV) portent sur la création architecturale en bois et ses innovations technologiques. Il est aussi associé fondateur de l’agence d’architecture MESOSTUDIO qui développe des architectures de bois contemporaines. Adresse électronique : stephane.berthier@versailles.archi.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés à l'Association LHA

Haut de page
  • OpenEdition Journals