Navigation – Plan du site
Études & Essais

L’anthropologie et le concept de “parentalité” chez Elsie Clews Parsons

Anthropology and the Concept of Parenthood in Elsie Clews Parsons’ Works
Yazid Ben Hounet
p. 5-34

Résumés

Les travaux actuels sur la parentalité s’accordent pour penser la famille à partir de l’enfant, et non plus à partir de la filiation et de l’alliance (matrimoniale). Cette idée, on la retrouve déjà chez l’anthropologue Elsie Clews Parsons, et ce, dès le début du xxe siècle. Elle a développé, par le biais de sa proposition de contrat parental, une théorie de la responsabilité parentale laissant l’homme et la femme libres (ou non) de coopérer au sein de la famille, de définir les rôles par eux-mêmes et pour eux-mêmes, pour peu que les enfants soient élevés selon des exigences minimales normalisées par l’État. Ses textes avant-gardistes sont, hélas, tombés dans l’oubli. Ils restent cependant d’une grande actualité et nous permettent de repenser avec un siècle de recul les avancées, mais également les récurrences des débats contemporains sur la famille. Outre ses idées sur la parentalité, cet article vise à présenter Elsie Clews Parsons elle-même, ainsi que le rôle qu’elle a joué dans l’histoire de l’anthropologie américaine et dans celle des études féministes.

Haut de page

Notes de l’auteur

Cette recherche a été effectuée avec l’appui du Center for International Research in the Humanities and Social Sciences (Cirhus), du Département d’anthropologie de l’Université de New York (Nyu) et du programme de soutien à la mobilité internationale du Cnrs. Je tiens en particulier à remercier Susan Rogers, Louise Lamphere, Randy White, Nicolas Guilhot, Fred Meyer, Valérie Dubois, ainsi qu’Agnès Fine et Enric Porqueres i Gené.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Elsie Clews Parsons (1875-1941)
Penser la famille et la parentalité
Du féminisme
De l’anthropologie du proche
Critique de l’eugénisme
De la parentalité

Aperçu du texte

Les débats sur les conditions pour être parent et sur les qualités qui définissent un « bon parent » ont été, ces dernières années, remis à l’ordre du jour en raison des changements induits par le développement des techniques de procréation médicalement assistée et à la suite des mobilisations sur la question du droit au mariage pour tous. Ceux-ci ont souvent mis en exergue la centralité de la parentalité – la relation parent-enfant – dans la vie familiale.

Dans un précédent article, j’ai discuté du concept de parentalité et des notions, connexes, de mono-homo-pluri-parentalité (Ben Hounet 2014). Leur histoire inclut un certain nombre d’emprunts transatlantiques : par exemple, le mot « parentalité », néologisme rendu officiel dans la langue française dans les années 1980 (Le Petit Robert), a été inventé par le psychiatre et psychanalyste Paul-Claude Racamier en 1961, dans une tentative de traduction du mot anglais parenthood, et en référence aux travaux de la psychanalyste américano-...

Haut de page

Pour citer ce document

Référence papier

Yazid Ben Hounet, « L’anthropologie et le concept de “parentalité” chez Elsie Clews Parsons », L’Homme, 222 | 2017, 5-34.

Référence électronique

Yazid Ben Hounet, « L’anthropologie et le concept de “parentalité” chez Elsie Clews Parsons », L’Homme [En ligne], 222 | 2017, mis en ligne le 01 juin 2019, consulté le 20 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/lhomme/30140 ; DOI : 10.4000/lhomme.30140

Haut de page

Auteur

Yazid Ben Hounet

Centre national de la recherche scientifique, Laboratoire d’anthropologie sociale, Paris – Centre Jacques-Berque, Rabat (Maroc) – yazid.ben-hounet@ehess.fr

Du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page
  • OpenEdition Journals