Navigation – Plan du site
Conférence — Firth Lecture

L’anthropologie entre l’Europe et le Pacifique

Pour une relation au-delà du relativisme : valeurs et perspectives
Joel Robbins
p. 131-154

Notes de l’auteur

Ce texte a d’abord été prononcé en tant que Sir Raymond Firth Lecture avec le titre « Anthropology between Europe and the Pacific : Values and the Prospects for a Relationship Beyond Relativism », lors du 10e congrès de la Société européenne des océanistes Europe and the Pacific, tenu à Bruxelles en juin 2015. Je suis très reconnaissant envers l’organisateur du congrès, Toon van Meijl, de m’y avoir invité et d’avoir contribué à enrichir la discussion sur le sujet. Je voudrais aussi remercier tous ceux qui, dans l’assistance, m’ont fait part de leurs commentaires sur la conférence. Courtney Handman et Rupert Stasch en ont lu une première version et m’ont apporté des commentaires très utiles. Je remercie Giovanni da Col de m’avoir suggéré de soumettre cet article à L’Homme et les éditrices de L’Homme pour leur soutien dans ce travail. Les nombreuses conversations avec Jukka Siikala m’ont permis d’esquisser la perspective que je développe ici, et sa lecture attentive a été décisive dans l’élaboration finale de mon propos. Je lui dédie cette intervention en hommage à son engagement dans l’anthropologie du Pacifique.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Aperçu du texte

Je suis très honoré de prononcer la Sir Raymond Firth Memorial Lecture cet après-midi. Très honoré et, pour être honnête, un peu intimidé. Intimidé tout d’abord par l’immense héritage de Sir Raymond Firth lui-même, cet homme qui s’est consacré sans relâche à l’étude des îles du Pacifique tout au long de sa très longue vie, et l’un des rares dont on peut vraiment dire qu’il a contribué à poser les fondements de cette discipline encore relativement jeune qu’était l’anthropologie. Mais intimidé également par les recherches de ceux ici présents, dont la plupart, j’en suis sûr, en ont appris sur la vie dans les îles du Pacifique plus que je ne pourrai jamais prétendre connaître. Et, bien sûr, s’agissant de l’autre terme clé du titre de la conférence, l’ « Europe », je dois encore avouer ma relative ignorance – n’ayant pour ainsi dire jamais vécu en Europe et m’étant installé il y a peu dans une île voisine qui, comme nous le savons tous, a une certaine méfiance envers ceux que Epeli Hau’...

Haut de page

Pour citer ce document

Référence papier

Joel Robbins, « L’anthropologie entre l’Europe et le Pacifique », L’Homme, 222 | 2017, 131-154.

Référence électronique

Joel Robbins, « L’anthropologie entre l’Europe et le Pacifique », L’Homme [En ligne], 222 | 2017, mis en ligne le 01 juin 2019, consulté le 22 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/lhomme/30161

Haut de page

Auteur

Joel Robbins

University of Cambridge – Division of Social Anthropology, Cambridge (Angleterre) – jr626@cam.ac.uk

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page
  • OpenEdition Journals